000 03651cam0 2200493 4500
001 456753
003 http://www.sudoc.fr/185518664
005 20191029012017.0
009 185518664
010 _a978-2-251-30001-6
_bbr.
_d27,50 EUR
035 _a(OCoLC)908889002
035 _5930662101
_a456753
073 1 _a9782251300016
099 _tMONOG
100 _a20150513h20152015k y0frey50 ba
101 0 _afre
102 _aFR
105 _aa va 001yy
106 _ar
181 _6z01
_ctxt
_2rdacontent
181 1 _6z01
_ai#
_bxxxe##
182 _6z01
_cn
_2rdamedia
182 1 _6z01
_an
183 1 _6z01
_anga
_2rdacarrier
200 1 _aGouverner avec les dieux
_eautorité, auspices et pouvoir, sous la République romaine et sous Auguste
_fYann Berthelet
210 _aParis
_cLes Belles lettres
_d2015
215 _a1 vol. (435 p.)
_d22 cm
225 0 _aMondes anciens
_v1
300 _aSommaire disponible en ligne
_uhttp://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100920040&fa=sommaire
320 _aBibliogr. p. [323]-406. Notes bibliogr. Index
328 0 _zTexte remanié de
_bThèse de doctorat
_cHistoire ancienne
_eParis 1
_d2012
_tThèse soutenue sous le titre : "Gouverner par les signes divins : recherches sur l'autorité divinatoire publique, sous la République romaine et au début du Principat"
330 _aLa 4e de couverture indique : "La République romaine n'est pas sortie tout armée du crâne de Montesquieu. Loin d'être garanti par une division tripartite du pouvoir, l’équilibre des institutions reposait avant tout sur l’encadrement de la potestas des magistrats par l’auctoritas des prêtres et du Sénat. Le droit d’auspices des magistrats du peuple, hérité du prestigieux monopole auspicial de la vieille noblesse patricienne, formait le noeud gordien de l’articulation de la potestas à l’auctoritas. Leur potestas étant conçue comme « imparfaite », les magistrats étaient en effet contraints de solliciter, au moyen des auspices, une légitimation atomisée et précaire de leurs actes publics par l’auctoritas de Jupiter. Encadrée par les détenteurs institutionnels d’auctoritas, augures et sénateurs, la prise d’auspices se trouvait ainsi au coeur des mécanismes d’autocontrôle de l’aristocratie romaine. Si Auguste respecta formellement ce socle idéologique patricien et conservateur (optimas), il en modifia radicalement la portée par ses innovations en matière de potestas et d’auspices, et par l’importance qu’il conféra à l’auctoritas du prince"
410 _0185536182
_tMondes anciens (Paris)
_x2428-467X
_v1
451 _0166585726
_tGouverner par les signes divins
_orecherches sur l'autorité divinatoire publique, sous la République romaine et au début du Principat
_fYann Berthelet
_c[S.l.]
_n[s.n.]
_d2012
_p3 vol. (673 f.)
452 _017745749X
_tGouverner par les signes divins
_orecherches sur l'autorité divinatoire publique, sous la République romaine et au début du Principat
_fYann Berthelet
_cLille
_nAtelier national de reproduction des thèses
_d2014
_p2 microfiches
606 _aDivination
_yRome
606 _aPouvoir (sciences sociales)
_yRome
606 _aPolitique et gouvernement
_yRome
_z509-30 av. J.-C.
_xAspect religieux
607 _aRome
_z30 av. J.-C.-14 (Auguste)
607 _aRome
_z509-30 av. J.-C. (République)
700 1 _aBerthelet
_bYann
_f1982-....
801 3 _aFR
_bAbes
_c20190724
_gAFNOR
930 _5930662101:648394417
_b930662101
_a937:2 BER
_ju