000 03882cam0 2200613 4500
001 455281
003 http://www.sudoc.fr/237052970
005 20191017012023.0
009 237052970
010 _a978-2-251-44947-0
_bbr.
_d35 EUR
033 _ahttp://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb457463939
035 _a(OCoLC)1107835550
035 _aFRBNF45746393000000X
_zFRBNF45746393
035 _5930662101
_a455281
073 0 _a9782251449470
099 _tMONOG
100 _a20190712h20192019m z0frey50 ba
101 2 _afre
_achi
_cchi
_gfre
102 _aFR
105 _aac a 001zd
106 _ar
181 _6z01
_csti
_2rdacontent
181 _6z02
_ctxt
_2rdacontent
181 1 _6z01
_ab#
_bxb2e##
181 1 _6z02
_ai#
_bxxxe##
182 _6z01
_cn
_2rdamedia
182 _6z02
_cn
_2rdamedia
182 1 _6z01
_an
182 1 _6z02
_an
183 1 _6z01
_anga
_2rdacarrier
200 1 _aEsquif sur l'océan de la peinture
_fShen Zongqian
_gprésenté, traduit et annoté par Yolaine Escande
210 _aParis
_cles Belles lettres
_d2019
215 _a1 vol. (LIV-272 p.)
_d20 cm
225 2 _aBibliothèque chinoise
_v29
302 _aTexte en français et chinois.
304 _aMention parallèle de titre ou de responsabilité : Jie zhou xue hua bian
304 _aMention parallèle de titre ou de responsabilité : 芥舟學畫編
320 _aNotes bibliogr. Glossaire. Index
330 _aLa 4e de couverture indique : "L'Esquif sur l'océan de la peinture (1781) de Shen Zongqian est un traité de peinture à l'usage des pratiquants et des connaisseurs, qui rend la peinture chinoise accessible à tous. C'est certainement la raison principale de son succès auprès des artistes et théoriciens chinois du xxe siècle. À mi-chemin entre le Manuel du jardin grand comme un grain de moutarde et le Traité de peinture du moine Citrouille- Amère de Shitao, le texte de Shen Zongqian frappe par son côté pratique et concret allié à un raisonnement théorique pousse´. Les deux premiers chapitres portent sur la peinture de montagnes et d'eaux (shanshui), c'est à dire le paysage pictural et littéraire. Le chapitre trois est dédié à la « transmission de l'esprit », autrement dit, le portrait, alors que le chapitre quatre conçoit la peinture de personnages comme l'union du shanshui et du portrait. L'Esquif sur l'océan de la peinture, se référant à ses célèbres prédécesseurs, développe et explique quantité de notions techniques, philosophiques ou esthétiques employées en calligraphie et peinture, de façon claire et concrète. Produit de « l'orthodoxie », il en soulève également les contradictions et propose des solutions. Jusque-là inédit dans des langues occidentales, l'Esquif est un témoignage précieux de la place et du rôle social, historique, esthétique, technique et idéologique de la peinture lettrée au xviiie siècle."
410 _0143349821
_tBibliothèque chinoise
_x2107-237X
_v29
510 _aJie zhou xue hua bian
_zchi
510 _a芥舟學畫編
_zchi
606 0 _aPeinture de paysage
_xTechnique
_yChine
_z18e siècle
606 0 _aPeinture de portraits
_xTechnique
_yChine
_z18e siècle
606 0 _aPeinture de figures humaines
_xTechnique
_yChine
_z18e siècle
676 _a750.1
_v23
676 _a759.951 028
_v23
686 _a750
700 1 _aShen
_bZong qian
_f1721?-1803?
702 1 _aEscande
_bYolaine
_f19..-....
_csinologue
801 3 _aFR
_bAbes
_c20191016
_gAFNOR
801 0 _aFR
_bFR-751131015
_c20190612
_gAFNOR
930 _5930662101:647375109
_b930662101
_a75(510)"17" SHE
_ju