000 06219clm0 2200625 4500
001 415123
003 http://www.sudoc.fr/201046644
005 20211103012528.0
009 201046644
029 _aFR
_b2016PA080088
033 _ahttp://www.theses.fr/2016PA080088
035 _aSTAR81239
099 _tELECTR
100 _a20170529d2016 k y0frey50 ba
101 0 _afre
_dfre
_deng
102 _aFR
105 _ay ma 00|yy
135 _adr|||||||||||
181 _6z01
_ctxt
_2rdacontent
181 1 _6z01
_ai#
_bxxxe##
182 _6z01
_cc
_2rdamedia
182 1 _6z01
_ab
183 1 _6z01
_aceb
_2rdacarrier
200 1 _aLe statut phonologique de l'aspiration en grec ancien.
_fAdele Jatteau
_gsous la direction de Joaquim Brandao de Carvalho et de Daniel Petit
210 1 _d2016
230 _aDonnées textuelles
304 _aTitre provenant de l'écran-titre
314 _aEcole(s) Doctorale(s) : École Doctorale cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)
314 _aPartenaire(s) de recherche : Structure formelle du langage (Equipe de recherche)
314 _aAutre(s) contribution(s) : Laurence Labrune (Président du jury) ; Joaquim Brandao de Carvalho, Daniel Petit, Ricardo Bermúdez-Otero (Membre(s) du jury) ; Philomen Probert, Donca Steriade (Rapporteur(s))
328 0 _bThèse de doctorat
_cSciences du langage
_eParis 8
_d2016
330 _aCette étude propose une analyse phonologique de l'aspiration en grec ancien, fondée sur un examen approfondi des sources à la lumière des données phonétiques et typologiques des langues contemporaines. Les propriétés de transparence et de mobilité de l'aspiration sont expliquées par une représentation autosegmentale : h est incapable d'occuper une position temporelle à lui seul. Cette propriété rend compte du comportement de l'aspiration dans les composés, au sein d'une analyse plus large de la structure du mot prosodique. L'aspiration, ensuite, n'est pas seulement plus robuste, et donc mieux conservée, en position initiale : une aspiration interne est aussi attirée dans cette position. Cette propriété explique la distribution de l'aspiration, et les cas d'assimilation relevés dans le corpus épigraphique. L'aspiration systématique de u- et de r- initial est analysée comme un reliquat du système des sonantes en grec archaïque, dont nous proposons une reconstruction révisée. Cette analyse montre que les sonantes aspirées sont préférées aux sonantes à voisement modal à l'initiale de mot prosodique. Cette contrainte n'est plus active en grec classique ; en particulier, nous montrons que l'aspiration de r ne dépend plus de la position initiale, mais de sa longueur. Nous analysons le r initial en grec classique comme une vibrante longue, traitée par la phonologie comme les groupes pt- initiaux. Enfin, nous proposons une analyse de la dissimilation régressive d'aspiration connue sous le nom de « loi de Grassmann », dont les effets sont articulés avec les autres propriétés de l'aspiration sur les plans synchronique et diachronique.
330 _aThis study proposes a phonological analysis of aspiration in Ancient Greek, based on an in-depth examination of the sources and on the comparison with phonetic and typological patterns in contemporary languages. The transparency and mobility of aspiration are accounted for by an autosegmental representation: h cannot be associated with its own temporal slot. This property explains its behaviour within compounds, and is integrated into a broader analysis of the prosodic word structure. Aspiration is not only more robust and thus better preserved in initial position: internal aspiration is also attracted to this position. These properties account for the distribution of aspiration and the assimilations that appear in the epigraphical corpus. The systematic aspiration of initial u and r is analysed as a relic of the sonorant system in Archaic Greek, for which we pro​pose a revised reconstruction. The resulting analysis shows that aspirated sonorants are preferred over sonorants with modal voicing at the beginning of a prosodic word. This constraint is no longer active in Classical Greek: we show that the aspiration of r is not linked to the initial position any more, but to its length. We analyse the initial r of Classical Greek as a long trill, treated by the phonology like the initial pt- clusters. Finally, we propose an analysis of the regressive dissimilation of aspiration known as ``Grassmann's Law", whose effects are articulated with the other properties of aspiration in a diachronic and synchronic account.
541 _aThe phonological status of aspiration in Ancient Greek
_zeng
606 _7ba0yba0y
_aPhonologie
_xThèses et écrits académiques
606 _aPhonétique historique
_xThèses et écrits académiques
606 _7ba0yba0y
_aGrec (langue)
_xThèses et écrits académiques
606 _aAspiration (phonétique)
_xThèses et écrits académiques
610 0 _aGrec ancien
610 0 _aAspiration
686 _a410
700 1 _aJatteau
_b Adele
702 1 _7ba0yba0y
_aBrandao de Carvalho
_bJoaquim
_f1958-....
702 1 _aPetit
_bDaniel
_f1967-....
702 1 _aLabrune
_bLaurence
702 1 _aProbert
_bPhilomen
702 1 _aSteriade
_bDonca
702 1 _aBermúdez-Otero
_bRicardo
712 0 2 _9852113
_aUniversité de Paris VIII
712 0 2 _9945706
_aÉcole doctorale Cognition, langage, interaction
_cSaint-Denis, Seine-Saint-Denis
801 3 _aFR
_bAbes
_c20190117
_gAFNOR
856 4 _5930662101:586494014
_qPDF
_s3497405
_uhttp://www.theses.fr/2016PA080088/intrabes
_zAccès réservé au texte intégral
930 _5930662101:586494014
_b930662101
_jg
991 _5930662101:586494014
_aexemplaire créé automatiquement par STAR