Vue normale Vue MARC vue ISBD

Lettre à Anébon l'Égyptien / Porphyre ; texte établi, traduit et commenté par Henri Dominique Saffrey et Alain-Philippe Segonds ; [avec une communication d'Elsa Oréal]

Est une traduction de: Porphyriou pros Anébôn ton aigyption épistolèAuteur principal: Porphyre (0234?-0305?) Auteur: Saffrey, Henri-Dominique (1921-2021) ; Segonds, Alain Philippe (1942-2011) ; Oréal, Elsa (19..-....) Langue: grec classique ; latin ; français ; de l'œuvre originale, grec classique ; des textes d'accompagnement, français.Pays: France.Editeur: Paris : les Belles lettres, 2012Description: 1 vol. (CXIX-92 p., pagination double p. [1]-89) ; 20 cmISBN: 978-2-251-00576-8. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Collection des universités de France, Série grecque, 492Résumé:

Au tournant du IIIe au IVe siècle, les deux plus importants philosophes grecs néoplatoniciens, Porphyre et Jamblique, se sont affrontés par un échange de lettres sur les principales questions de la religiosité grecque traditionnelle. Porphyre écrivit la Lettre à Anébon, qui est en réalité une lettre ouverte à Jamblique, et Jamblique lui a répondu par la Réponse de Maître Abamôn à Porphyre, connu sous le titre De Mysteriis. Ces deux auteurs ont imaginé de confronter leurs positions en faisant usage des pseudonymes égyptiens, Anébon et Abamôn. La Lettre de Porphyre à Anébon est malheureusement perdue, mais d'importants fragments en sont connus par Eusèbe de Césarée et saint Augustin, et par la Réponse de Jamblique. Les thèmes abordés par ces auteurs sont la classification et les attributions des êtres divins, les espèces de la divination et la théurgie, voie d’union à dieu. Il est donc intéressant de rassembler les fragments de la Lettre à Anébon, de les traduire et de les commenter, et ce travail, utile en lui-même, est aussi un préliminaire obligé à une nouvelle étude du De mysteriis de Jamblique qui suivra dans un avenir proche. Cet écrit de Porphyre n’a jamais été traduit et commenté en français, et la « Collection des universités de France » se propose d’en publier la première édition. Les auteurs présentent une reconstitution et une analyse rationnelle de cet écrit de Porphyre jusqu’à présent négligé. Le livre contient en outre une communication spéciale de Madame Elsa Oréal, égyptologue, sur l’explication du nom égyptien Anébon, inconnu de la prosopographie égyptienne.- Alain-Philippe Segonds† était directeur de recherches honoraire au CNRS (Paris) et directeur général de la Société d’édition Les Belles Lettres. Il a déjà édité dans la CUF le Commentaire de Proclus sur l’Alcibiade (2 vols.) et Marinus, Proclus. Henri Dominique Saffrey est directeur de recherches honoraire au CNRS (Paris). Il a déjà édité dans la CUF Proclus, Théologie Platonicienne (6 vols.) et Marinus, Proclus.

Bibliographie: Bibliogr. p. [CXIII]-CXIX. Notes bibliogr..Sujet - Nom de personne: Plotin -- Influence -- 3e siècle | Porphyre -- Amis et relations -- Correspondance Sujet - Auteur/titre: Jamblique (0250?-0330?) -- Mystères d'Égypte | Porphyre (0234-0305?) -- Lettre à Anébon l'Egyptien -- Appréciation -- Antiquité | Porphyre (0234-0305?) -- Lettre à Anébon l'Egyptien -- Sources -- Antiquité Sujet - Nom commun: Divination -- Rome -- Sources -- 3e siècle | Oeuvres perdues (littérature) -- 3e siècle -- Conservation et restauration | Paganisme -- Rome -- Philosophie -- 3e siècle | Religion grecque -- Rome -- 3e siècle -- Sources | Surnaturel (théologie chrétienne) -- Sources -- 3e siècle | Théophanies -- Sources -- 3e siècle | Transmission des textes -- Antiquité


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle bleue
Philosophie - B 1(091)"+" POR (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025720037
Total des réservations: 0

Fragments en grec, latin (et arabe) avec traduction française en regard, introduction et notes en français

Trad. de : "Porphyriou pros Anébôn ton aigyption épistolè"

Précède : Réponse à Porphyre [Texte imprimé] = De Mysteriis / Jamblique ; texte établi, traduit et commenté par Henri Dominique Saffrey et Alain-Philippe Segonds. - Paris : Les Belles lettres, impr. 2013

Autre tirage : 2019

ISSN de la collection principale : 0184-7155

A rapprocher de : "Réponse à Porphyre De Mysteriis / Jamblique ; texte établi, traduit et annoté par Henri Dominique Saffrey et Alain-Philippe Segonds ; avec la collaboration de Adrien Lecerf"

Bibliogr. p. [CXIII]-CXIX. Notes bibliogr.

Au tournant du IIIe au IVe siècle, les deux plus importants philosophes grecs néoplatoniciens, Porphyre et Jamblique, se sont affrontés par un échange de lettres sur les principales questions de la religiosité grecque traditionnelle. Porphyre écrivit la Lettre à Anébon, qui est en réalité une lettre ouverte à Jamblique, et Jamblique lui a répondu par la Réponse de Maître Abamôn à Porphyre, connu sous le titre De Mysteriis. Ces deux auteurs ont imaginé de confronter leurs positions en faisant usage des pseudonymes égyptiens, Anébon et Abamôn. La Lettre de Porphyre à Anébon est malheureusement perdue, mais d'importants fragments en sont connus par Eusèbe de Césarée et saint Augustin, et par la Réponse de Jamblique. Les thèmes abordés par ces auteurs sont la classification et les attributions des êtres divins, les espèces de la divination et la théurgie, voie d’union à dieu. Il est donc intéressant de rassembler les fragments de la Lettre à Anébon, de les traduire et de les commenter, et ce travail, utile en lui-même, est aussi un préliminaire obligé à une nouvelle étude du De mysteriis de Jamblique qui suivra dans un avenir proche. Cet écrit de Porphyre n’a jamais été traduit et commenté en français, et la « Collection des universités de France » se propose d’en publier la première édition. Les auteurs présentent une reconstitution et une analyse rationnelle de cet écrit de Porphyre jusqu’à présent négligé. Le livre contient en outre une communication spéciale de Madame Elsa Oréal, égyptologue, sur l’explication du nom égyptien Anébon, inconnu de la prosopographie égyptienne.- Alain-Philippe Segonds† était directeur de recherches honoraire au CNRS (Paris) et directeur général de la Société d’édition Les Belles Lettres. Il a déjà édité dans la CUF le Commentaire de Proclus sur l’Alcibiade (2 vols.) et Marinus, Proclus. Henri Dominique Saffrey est directeur de recherches honoraire au CNRS (Paris). Il a déjà édité dans la CUF Proclus, Théologie Platonicienne (6 vols.) et Marinus, Proclus.

Avant-propos Introduction Chapitre premier : Vie de Porphyre Eunape, Vie de Porphyre Chapitre deuxième : La fiction égyptienne Porphyre, disciple de Plotin, auteur de la Lettre à Anébon Communication de Madame Elsa Oréal Chapitre troisième : Réception de la Lettre à Anébon 1. Réception de la Lettre à Anébon dans lemonde païen 2. Réception de la Lettre à Anébon dans le monde chrétien Chapitre quatrième : Sources principales Eusèbe, Préparation Évangélique S. Augustin, La cité de Dieu Jamblique, Réponse à Porphyre Joseph de Tibériade, Hypomnesticon Autres sources mineures Échange de correspondance entre Porphyre et Jamblique Chapitre cinquième : Essai de reconstitution de la Lettre à Anébon Principes de cette édition Bibliographie Les Fragments Texte grec, traduction, commentaire Appendice

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.