Vue normale Vue MARC vue ISBD

François : le message caché dans les fresques d'Assise / Chiara Frugoni ; traduit de l'italien par Lucien d'Azay

Est une traduction de: Quale Francesco ?Auteur principal: Frugoni, Chiara (1940-....) Co-auteur: Azay, Lucien d' (1966-....) Langue: français ; de l'œuvre originale, italien.Pays: France.Editeur: Paris : les Belles lettres, DL 2020Description: 1 vol. (746 p.) ; 26 cmISBN: 978-2-251-45142-8. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: HistoireRésumé:

"François reposait dans la basilique inférieure d'Assise depuis 1230. Pourquoi laissa-t-on nus les murs de cette église pendant vingt ans au moins et pourquoi ceux de la basilique supérieure restèrent-ils blancs pendant plus d'un demi-siècle ?" Cette question est le point de départ de ce livre. François d'Assise mourut le 3 octobre 1226 dans sa ville natale. Jamais il ne vit la grande basilique qui lui fut consacrée ni le cycle de fresques qui y retrace les épisodes de sa vie et son enseignement. Entrepris dès 1260, cet immense chef-d'oeuvre de l'art médiéval a été réalisé par les plus grands peintres italiens de l'époque : Cimabue, Giotto, et les Siennois Simone Martini et Pietro Lorenzetti. Témoignage de foi, la basilique d'Assise est le réceptacle d'un trésor pictural à l'origine d'un renouvellement profond de l'art occidental à l'aube de la Renaissance. Dans ce livre monumental, somme d'une vie entière de recherches, Chiara Frugoni analyse l'ensemble du patrimoine artistique de la basilique. Les reproductions partielles des fresques comme les agrandissements de détails qui passent inaperçus à l'oeil nu révèlent des aspects inédits des vastes cycles picturaux d'Assise. Par son analyse minutieuse de chaque scène, Chiara Frugoni déchiffre magistralement le code iconographique et la propagande qui le sous-tend comme on reconstitue un puzzle, pièce par pièce. Un discours d'autant plus complexe qu'il devait, aux yeux de ses premiers spectateurs, résoudre en images les énigmes et les contradictions de l'Ordre franciscain. Fabriquée au sein de l'Ordre, la légende de François d'Assise n'a-t-elle pas, peu à peu, remplacé l'image originelle du saint ?

Bibliographie: Notes bibliogr. en fin d'ouvrage. p.[582]-721. Index.Sujet - Nom de personne: Cimabue | François d'Assise -- Dans l'art Sujet - Collectivité: Assise (Italie) -- Basilica di San Francesco Sujet - Nom commun: Peinture et décoration murales -- Assise (Italie) -- Basilica di San Francesco | Art chrétien -- Assise (Italie) -- Moyen âge Sujet - Forme: Ouvrages illustrés


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle rose
Arts plastiques - SA 7.041 St François (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025717732
Total des réservations: 0

Notes bibliogr. en fin d'ouvrage. p.[582]-721. Index

"François reposait dans la basilique inférieure d'Assise depuis 1230. Pourquoi laissa-t-on nus les murs de cette église pendant vingt ans au moins et pourquoi ceux de la basilique supérieure restèrent-ils blancs pendant plus d'un demi-siècle ?" Cette question est le point de départ de ce livre. François d'Assise mourut le 3 octobre 1226 dans sa ville natale. Jamais il ne vit la grande basilique qui lui fut consacrée ni le cycle de fresques qui y retrace les épisodes de sa vie et son enseignement. Entrepris dès 1260, cet immense chef-d'oeuvre de l'art médiéval a été réalisé par les plus grands peintres italiens de l'époque : Cimabue, Giotto, et les Siennois Simone Martini et Pietro Lorenzetti. Témoignage de foi, la basilique d'Assise est le réceptacle d'un trésor pictural à l'origine d'un renouvellement profond de l'art occidental à l'aube de la Renaissance. Dans ce livre monumental, somme d'une vie entière de recherches, Chiara Frugoni analyse l'ensemble du patrimoine artistique de la basilique. Les reproductions partielles des fresques comme les agrandissements de détails qui passent inaperçus à l'oeil nu révèlent des aspects inédits des vastes cycles picturaux d'Assise. Par son analyse minutieuse de chaque scène, Chiara Frugoni déchiffre magistralement le code iconographique et la propagande qui le sous-tend comme on reconstitue un puzzle, pièce par pièce. Un discours d'autant plus complexe qu'il devait, aux yeux de ses premiers spectateurs, résoudre en images les énigmes et les contradictions de l'Ordre franciscain. Fabriquée au sein de l'Ordre, la légende de François d'Assise n'a-t-elle pas, peu à peu, remplacé l'image originelle du saint ? 4e de couverture

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.