Vue normale Vue MARC vue ISBD

Les écrits d'artistes dans les revues d'art entre 1957 et 1967 : la contribution des artistes à la configuration de l'art contemporain / Lorena Garcia Cely ; sous la direction de Jérôme Glicenstein

Auteur principal: Garcia Cely, Lorena Co-auteur: Glicenstein, Jérôme ; Goudinoux, Véronique ; Coëllier, Sylvie ; Kramer-Mallordy, Antje (1980-....) ; Leeman, Richard (1970-....) Collectivité co-auteur: Université de Paris VIII ; École doctorale Esthétique, sciences et technologie des arts, Saint-Denis, Seine-Saint-Denis Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: 2019Numéro national de thèse: 2019PA080056.Note de thèse: Thèse de doctorat, Esthétique, Paris 8, 2019, Résumé:

Parmi les traits significatifs de l’art depuis la fin des années cinquante, setrouve un nombre considérable d'écrits d’artistes publiés au sein de revues d’art.Interrogeant les périodiques artistiques publiés à New York et à Paris entre 1957 et 1967, l’intérêt est de soulever l’importance de ces textes d’artistes quant à l’émergence de l’art contemporain. Certains s’inscrivent dans des formats journalistiques ; d'autres ont une manière libre de composition faisant appel à des catégories littéraires ou suivant les formes académiques de l’essai et de la dissertation académique. À ceux-ci viennent s’ajouter de nombreux travaux ayant le statut d’oeuvre d’art. Cette diversité tant formelle que conceptuelle amène à nous questionner sur la spécificité de ces écrits au sein des revues : si plusieurs textes sont à mi-chemin entre la critique et la littérature, entre la pensée philosophique et artistique, où faudrait-il placer les marges permettant de réfléchir à la valeur de leurs discours ? La réponse à cette question ne pourra être apportée, si nous détachons l’écriture de son support issu d’un contexte deproduction et de diffusion précis. Comprendre les écrits d’artistes suppose, en effet, de prendre en considération le circuit communicatif qui les organise et donne leur sens: le réseau institutionnel des revues. Celles-ci ne constituent pas un simple médium pour le discours artistique, dans la mesure où elles contraignent davantage leur contenu en commandant leur usage. Dans ce cadre, nous supposons que les écrits d’artistes dans les revues contribuent à la progression des conditions artistiques de cette époque, en même temps qu’ils rendent compte de ces transformations. Or, en s’inscrivant dans une épaisseur philosophique particulière, ces écrits renvoient aux différents débats sur la construction de la légitimité de l’art contemporain.

One of the characteristics of the art in the late 1950s is the considerablenumber of artists' writings that were published in art journals. We are interested in questioning the recurrent publications that emerged in New York and Paris between 1957 and 1967, which could point to the importance of these writings in theemergence of contemporary art. Some of these are journalistic texts, others belong to literary categories or even follow the academic forms of essays and dissertations. Inaddition to these, there are works that are considered as pieces of art on their own. Such a formal and conceptual diversity leads us to question the specificity of the writings published in magazines. Being halfway between critic and literature, between philosophical and artistic thinking, where are the limits allowing to ponder the value of their speech? The answer to this question could not be given if the writings are examined separately from their medium, which is the result of a precise production and diffusion context. Hence understanding the artists' writings means accounting for the communicative circuit that organizes and gives them meaning, namely, the institutional network of journals. As a matter of fact, the latter is not a simple medium for artistic discourse, since they limit their content and regulate their use. In this way we conclude that artists' writings in journal not only contributed to the progression of the artistic conditions of this epoch but can also explain its transformations. Therefore, entering this particular dimension of the discourse of these writings is how they can send us back to the debates on the construction of the legitimacy of contemporary art.

Sujet - Nom commun: Art -- Périodiques -- France -- Paris (France) | Art -- Périodiques -- États-Unis -- États | Analyse du discours | Influence littéraire, artistique, etc Sujet - Forme: Écrits d'artistes | Thèses et écrits académiques Sujet - Thésaurus: Écrit d’artiste | Revue d’art | Discours | Pouvoir | Institution | Critique

Ressource en ligne: Accès réservé au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Arts plastiques - SA Exclu du prêt 479856
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Esthétique, sciences et technologie des arts (Paris)

Autre(s) contribution(s) : Véronique Goudinoux, Sylvie Coëllier, Antje Kramer-Mallordy, Richard Leeman (Membre(s) du jury) ; Véronique Goudinoux, Sylvie Coëllier (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Esthétique Paris 8 2019

Parmi les traits significatifs de l’art depuis la fin des années cinquante, setrouve un nombre considérable d'écrits d’artistes publiés au sein de revues d’art.Interrogeant les périodiques artistiques publiés à New York et à Paris entre 1957 et 1967, l’intérêt est de soulever l’importance de ces textes d’artistes quant à l’émergence de l’art contemporain. Certains s’inscrivent dans des formats journalistiques ; d'autres ont une manière libre de composition faisant appel à des catégories littéraires ou suivant les formes académiques de l’essai et de la dissertation académique. À ceux-ci viennent s’ajouter de nombreux travaux ayant le statut d’oeuvre d’art. Cette diversité tant formelle que conceptuelle amène à nous questionner sur la spécificité de ces écrits au sein des revues : si plusieurs textes sont à mi-chemin entre la critique et la littérature, entre la pensée philosophique et artistique, où faudrait-il placer les marges permettant de réfléchir à la valeur de leurs discours ? La réponse à cette question ne pourra être apportée, si nous détachons l’écriture de son support issu d’un contexte deproduction et de diffusion précis. Comprendre les écrits d’artistes suppose, en effet, de prendre en considération le circuit communicatif qui les organise et donne leur sens: le réseau institutionnel des revues. Celles-ci ne constituent pas un simple médium pour le discours artistique, dans la mesure où elles contraignent davantage leur contenu en commandant leur usage. Dans ce cadre, nous supposons que les écrits d’artistes dans les revues contribuent à la progression des conditions artistiques de cette époque, en même temps qu’ils rendent compte de ces transformations. Or, en s’inscrivant dans une épaisseur philosophique particulière, ces écrits renvoient aux différents débats sur la construction de la légitimité de l’art contemporain.

One of the characteristics of the art in the late 1950s is the considerablenumber of artists' writings that were published in art journals. We are interested in questioning the recurrent publications that emerged in New York and Paris between 1957 and 1967, which could point to the importance of these writings in theemergence of contemporary art. Some of these are journalistic texts, others belong to literary categories or even follow the academic forms of essays and dissertations. Inaddition to these, there are works that are considered as pieces of art on their own. Such a formal and conceptual diversity leads us to question the specificity of the writings published in magazines. Being halfway between critic and literature, between philosophical and artistic thinking, where are the limits allowing to ponder the value of their speech? The answer to this question could not be given if the writings are examined separately from their medium, which is the result of a precise production and diffusion context. Hence understanding the artists' writings means accounting for the communicative circuit that organizes and gives them meaning, namely, the institutional network of journals. As a matter of fact, the latter is not a simple medium for artistic discourse, since they limit their content and regulate their use. In this way we conclude that artists' writings in journal not only contributed to the progression of the artistic conditions of this epoch but can also explain its transformations. Therefore, entering this particular dimension of the discourse of these writings is how they can send us back to the debates on the construction of the legitimacy of contemporary art.

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : text/html

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.