Vue normale Vue MARC vue ISBD

Une analyse phénoménologique et psychodynamique du vécu d'incertitude d'adolescents atteints de cancer et leur mère : étude exploratoire et longitudinale de six dyades mère-adolescent / Flora Monraisin ; sous la direction de Antoine Bioy

Auteur principal: Monraisin, Flora (1987-....) Co-auteur: Bioy, Antoine (1972-....) ; Bénony, Christelle ; Duriez, Nathalie (1967-...) ; Feldman, Marion (1966-....) ; Golse, Bernard (1950-....) ; Maïdi, Houari (19..-....) Collectivité co-auteur: Université de Paris VIII ; École doctorale Pratiques et théories du sens, Saint-Denis, Seine-Saint-Denis Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: 2019Numéro national de thèse: 2019PA080049.Note de thèse: Thèse de doctorat, Psychologie clinique et Psychopathologie, Paris 8, 2019, Résumé:

La recherche scientifique, suite aux différents plans cancer, s’est centrée sur la spécificité des adolescents (et des jeunes adultes), et plus particulièrement sur la spécificité des traitements et des besoins (spirituels, psychologiques, social) à cet âge. Partant de notre expérience depuis 6 ans au sein d’un service d’onco-hématologie pédiatrique, il nous a semblé que l’approche de l’adolescent et des ses besoins ne pouvait être étudiée sans prendre en compte son environnement, et plus particulièrement la relation qu’il entretien avec son adulte de référence, l’accompagnant dans cette épreuve : sa mère. Objectif: L’objectif principal est d’investiguer le vécu d’incertitude au sein de la dyade. Plus précisément, comment l’adolescent et sa mère vivent l’expérience d’incertitude amenée par la découverte de la pathologie cancéreuse ? Comment, au sein de leur propre relation, vivent-ils l’expérience de l’incertitude, qui plus est au cours du processus pubertaire ? Méthode : Six dyades mère-adolescents ont participé à la recherche. Quatre entretiens semi-directifs ont été réalisés tous les deux mois, du diagnostic (T0), deux mois post-diagnostic (T1), quatre mois post-diagnostic (T2), à six mois post-diagnostic (T3), et ce de manière individuelle. L’analyse des résultats est réalisée de deux manières. La première propose une analyse phénoménologique avec l’aide de l’Interpretative Phenomenological Analysis (IPA, Smith, Flowers, et Larkin, 2009), pour les adolescents et leurs mères. La seconde analyse qualitative est une lecture psychodynamique des entretiens individuels, étayés par de supports projectifs (photographies) proposés aux adolescents à la fin des entretiens T1, T2 et T3 et par l’entretien R de Stern, réalisé en T1 auprès des mères uniquement. Résultats : L’analyse phénoménologique des entretiens des adolescents indique une diminution des thèmes majeurs et mineurs orientés sur l’incertitude entre T0 et T3. Concernant l’analyse phénoménologique du discours des mères, nous retrouvons, à l’inverse, une majoration des thèmes autour du vécu d’incertitude entre T0 et T3. L’analyse des supports projectifs des adolescents indiquent une recherche de cadre contenant, venant réduire l’incertitude ressentie (au niveau corporel et psychique) et une mise en mouvement du corps (T1 et T2). En T3, l’analyse des supports projectifs s’oriente vers une projection vers l’avenir et une recherche de sécurité au niveau familial. Concernant les mères, l’analyse de l’entretien R indique une reviviscence du lien mère-bébé accentuée avec l’arrivée de la maladie (en lien également avec le processus adolescent) avec une description similaire de l’adolescent bébé et de l’adolescent malade. Au travers de cette expérience, c’est également l’identité de mère qui est remaniée. Conclusion : L’expérience de la maladie cancéreuse provoque chez les adolescents un remaniement narcissique et identitaire. D’un point de vue phénoménologique, cette expérience est à rapprocher de l’éprouvé ordalique, chassant l’incertitude. Pour les mères, il en est tout autre puisqu’elles gardent en elles cette incertitude effractante traumatique. L’analyse psychodynamique précise l’interprétation phénoménologique des adolescents, le discours inconscient indiquant plutôt une fragilité identitaire et narcissique au temps T3, une souffrance psychique importante qu’il n’est pas permis de montrer. L’interprétation psychodynamique apporte également un éclairage concernant le lien au sein des dyades. L’expérience de la maladie permet une relecture du lien mère-bébé, permettant de retravailler les fragilités du lien. C’est donc au travers de l’écart du vécu que les remaniements peuvent se faire, écart créant l’espace de je(u) des possibles.

The scientific research, following the various plans regarding cancer focused mainly on teenagers (ang young adults) and specifically on the specific treatments and needs (as well spiritual as psycholocigal as social) which the teenagers meet at thisage. We have been working in an onco-hematological-pediatrical service for six years and we have used the experience we have thusgained. It became obvious that we could not understand the teenager and his needs without taking his environment into acount and expecially the relationship he has with his role model in thi sadversity : his mother. Objectives : The main target is to carefully study the way he experiences uncertainty in the pair. We will especially focus on the way the mother and the teenager go through this experience of uncertainty when they are told about the cancerous pathology. How does their relationship bear this experience of uncertainty, especially if they are in the middle of puberty ? Méthods : Six pairs, mother/teenager took part to the experiment for semi-open interviews were carried out every other month starting from the diagnosis (T0), then 2 month after the diagnosis (T1), then 4 month (T2) and then, 6 month (T3) ; these interviews are carried out individually. There are 2 ways of assessing the results. The first one offers a phenomenological analysis using the Interpretative Phenomological Analysis (IPA, Smith, Flowers and Larkin, 2009), for the teenagers and their mothers. The second qualitative one offers a psychoanalytical reading of the individual interwiews, supported by pictures offerd to the teenagers at the end of interviews T1, T2 and T3 and by the R de Stern interview carried out with the mothers only.Résults : The phenomenological analysis of the interviews produced by the teenagers shows a lower level of the major and minor uncertainty orientated themes between T0 and T3. On the contrary, the phenomenological analysis of the interviews of the mother shows and increase of the focus on how to live through the uncertainty between T0 and T3. The analysis of the pictures shown to the teenagers shows they need a strict restricting structure so as the reduce the uncertainty they feel, both physicaly and psychologicaly and the physical activity boost (T1 and T2). During T3, the analysis of the picture focuses more about the future and needs to look for security in the family environment. Regarding the mothers, the analysis of the R interviews shows a reliving of the mother-baby bond increased by the happening of the disease (linked as well with the fact the child becomes a teenager) with the same vision of the baby teenager and the diseased teenager. Through this experiment, the identity of the mother changes al together. Conclusion : Experiencing a cancer generates among the teenagers a narcissistic and identity crisis. Phenomenally speaking, this experience can be compared with testing an ordeal which chases out uncertainty. It is totally different for mothers because they keep in themseleves this destroying and traumatic experience. The psychanalitical analysis balances the teenagers phenomenological interpretation, the subconscious thoughts shows a fraitly both on the identity and narcissical point of view related to the notion of time T3, and important psychological suffering which must stay hidden. The psychodynamical interpretation adds a light regarding the link among the pairs. Experiencing illness offers us a rereading of the mother-baby link which enables us to work again on the frailties of the link. We can thus say that the discrepancy beetween what we live through generates the changes, this discrepancy generating space for a game of possibilities.

Sujet - Nom commun: Incertitude | Adolescence | Phénoménologie | Psychothérapie dynamique | Adolescents -- Psychologie Sujet - Forme: Thèses et écrits académiques Sujet - Thésaurus: Dyade mère-adolescent | Approche psychodynamique

Ressource en ligne: Accès au texte intégral | Cliquez ici


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Psychologie - C Exclu du prêt 479455
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)

Autre(s) contribution(s) : Christelle Bénony, Nathalie Duriez, Marion Feldman, Bernard Golse, Houari Maïdi (Membre(s) du jury)

Thèse de doctorat Psychologie clinique et Psychopathologie Paris 8 2019

La recherche scientifique, suite aux différents plans cancer, s’est centrée sur la spécificité des adolescents (et des jeunes adultes), et plus particulièrement sur la spécificité des traitements et des besoins (spirituels, psychologiques, social) à cet âge. Partant de notre expérience depuis 6 ans au sein d’un service d’onco-hématologie pédiatrique, il nous a semblé que l’approche de l’adolescent et des ses besoins ne pouvait être étudiée sans prendre en compte son environnement, et plus particulièrement la relation qu’il entretien avec son adulte de référence, l’accompagnant dans cette épreuve : sa mère. Objectif: L’objectif principal est d’investiguer le vécu d’incertitude au sein de la dyade. Plus précisément, comment l’adolescent et sa mère vivent l’expérience d’incertitude amenée par la découverte de la pathologie cancéreuse ? Comment, au sein de leur propre relation, vivent-ils l’expérience de l’incertitude, qui plus est au cours du processus pubertaire ? Méthode : Six dyades mère-adolescents ont participé à la recherche. Quatre entretiens semi-directifs ont été réalisés tous les deux mois, du diagnostic (T0), deux mois post-diagnostic (T1), quatre mois post-diagnostic (T2), à six mois post-diagnostic (T3), et ce de manière individuelle. L’analyse des résultats est réalisée de deux manières. La première propose une analyse phénoménologique avec l’aide de l’Interpretative Phenomenological Analysis (IPA, Smith, Flowers, et Larkin, 2009), pour les adolescents et leurs mères. La seconde analyse qualitative est une lecture psychodynamique des entretiens individuels, étayés par de supports projectifs (photographies) proposés aux adolescents à la fin des entretiens T1, T2 et T3 et par l’entretien R de Stern, réalisé en T1 auprès des mères uniquement. Résultats : L’analyse phénoménologique des entretiens des adolescents indique une diminution des thèmes majeurs et mineurs orientés sur l’incertitude entre T0 et T3. Concernant l’analyse phénoménologique du discours des mères, nous retrouvons, à l’inverse, une majoration des thèmes autour du vécu d’incertitude entre T0 et T3. L’analyse des supports projectifs des adolescents indiquent une recherche de cadre contenant, venant réduire l’incertitude ressentie (au niveau corporel et psychique) et une mise en mouvement du corps (T1 et T2). En T3, l’analyse des supports projectifs s’oriente vers une projection vers l’avenir et une recherche de sécurité au niveau familial. Concernant les mères, l’analyse de l’entretien R indique une reviviscence du lien mère-bébé accentuée avec l’arrivée de la maladie (en lien également avec le processus adolescent) avec une description similaire de l’adolescent bébé et de l’adolescent malade. Au travers de cette expérience, c’est également l’identité de mère qui est remaniée. Conclusion : L’expérience de la maladie cancéreuse provoque chez les adolescents un remaniement narcissique et identitaire. D’un point de vue phénoménologique, cette expérience est à rapprocher de l’éprouvé ordalique, chassant l’incertitude. Pour les mères, il en est tout autre puisqu’elles gardent en elles cette incertitude effractante traumatique. L’analyse psychodynamique précise l’interprétation phénoménologique des adolescents, le discours inconscient indiquant plutôt une fragilité identitaire et narcissique au temps T3, une souffrance psychique importante qu’il n’est pas permis de montrer. L’interprétation psychodynamique apporte également un éclairage concernant le lien au sein des dyades. L’expérience de la maladie permet une relecture du lien mère-bébé, permettant de retravailler les fragilités du lien. C’est donc au travers de l’écart du vécu que les remaniements peuvent se faire, écart créant l’espace de je(u) des possibles.

The scientific research, following the various plans regarding cancer focused mainly on teenagers (ang young adults) and specifically on the specific treatments and needs (as well spiritual as psycholocigal as social) which the teenagers meet at thisage. We have been working in an onco-hematological-pediatrical service for six years and we have used the experience we have thusgained. It became obvious that we could not understand the teenager and his needs without taking his environment into acount and expecially the relationship he has with his role model in thi sadversity : his mother. Objectives : The main target is to carefully study the way he experiences uncertainty in the pair. We will especially focus on the way the mother and the teenager go through this experience of uncertainty when they are told about the cancerous pathology. How does their relationship bear this experience of uncertainty, especially if they are in the middle of puberty ? Méthods : Six pairs, mother/teenager took part to the experiment for semi-open interviews were carried out every other month starting from the diagnosis (T0), then 2 month after the diagnosis (T1), then 4 month (T2) and then, 6 month (T3) ; these interviews are carried out individually. There are 2 ways of assessing the results. The first one offers a phenomenological analysis using the Interpretative Phenomological Analysis (IPA, Smith, Flowers and Larkin, 2009), for the teenagers and their mothers. The second qualitative one offers a psychoanalytical reading of the individual interwiews, supported by pictures offerd to the teenagers at the end of interviews T1, T2 and T3 and by the R de Stern interview carried out with the mothers only.Résults : The phenomenological analysis of the interviews produced by the teenagers shows a lower level of the major and minor uncertainty orientated themes between T0 and T3. On the contrary, the phenomenological analysis of the interviews of the mother shows and increase of the focus on how to live through the uncertainty between T0 and T3. The analysis of the pictures shown to the teenagers shows they need a strict restricting structure so as the reduce the uncertainty they feel, both physicaly and psychologicaly and the physical activity boost (T1 and T2). During T3, the analysis of the picture focuses more about the future and needs to look for security in the family environment. Regarding the mothers, the analysis of the R interviews shows a reliving of the mother-baby bond increased by the happening of the disease (linked as well with the fact the child becomes a teenager) with the same vision of the baby teenager and the diseased teenager. Through this experiment, the identity of the mother changes al together. Conclusion : Experiencing a cancer generates among the teenagers a narcissistic and identity crisis. Phenomenally speaking, this experience can be compared with testing an ordeal which chases out uncertainty. It is totally different for mothers because they keep in themseleves this destroying and traumatic experience. The psychanalitical analysis balances the teenagers phenomenological interpretation, the subconscious thoughts shows a fraitly both on the identity and narcissical point of view related to the notion of time T3, and important psychological suffering which must stay hidden. The psychodynamical interpretation adds a light regarding the link among the pairs. Experiencing illness offers us a rereading of the mother-baby link which enables us to work again on the frailties of the link. We can thus say that the discrepancy beetween what we live through generates the changes, this discrepancy generating space for a game of possibilities.

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.