Vue normale Vue MARC vue ISBD

Immobilité et mouvement : négocier avec le temps / Richard Negre ; sous la direction de François Jeune

Auteur principal: Negre, Richard (1976-....) Co-auteur: Jeune, François (1953-....) ; Grammare, Gisèle (19..-....) ; Barrès, Patrick, enseignant-chercheur en arts plastiques (1960-....) ; Vappereau, Ghislaine ; Fournier-Willoughby, Dominique (1954-....) Collectivité co-auteur: Université de Paris VIII ; École doctorale Esthétique, sciences et technologie des arts, Saint-Denis, Seine-Saint-Denis Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: 2019Numéro national de thèse: 2019PA080039.Note de thèse: Thèse de doctorat, Arts plastiques, Paris 8, 2019, Résumé:

Il s’agit d’interroger notre rapport au temps. Cette réflexion s’engage parune confrontation entre l’immobilité de la matière et son activation par le cinémad’animation. Dessin, peinture, volume ont quitté leur matérialité pours’incarner dans celle des images mouvantes. Mais voilà qu’à son tour, lemouvement de ces images animées agit sur la pratique du dessin- peinture- volume. Mouvement et immobilité évoluent dans une telle proximité qu’ildevient difficile de savoir lequel est à l’origine de l’émergence des formes.Du dessin qui se fait dans la durée au photogramme qui n’apparaît qu’1_25ede seconde à l’écran c’est avec une véritable distorsion des échelles detemps qu’on est amené à travailler et vite, à négocier. Alors, quelles stratégiesde création mettre en place face à ce paradoxe ? Parmi les diverschamps convoqués, la danse nous aidera à transformer cette négociationen l’expérience poétique recherchée. C’est alors que l’intervention de l’outilnumérique et le rapport singulier qu’il entretient avec le temps vient perturbercette stabilité. Les approches traditionnelles de conception du mouvementanimé semblant désormais insuffisantes il faut trouver un autre horizonque l’imagination saura définir

Our purpose is to question our connection to time. This starts with the confrontation of immobility ofmatter and its activation by animated cinema. Drawings, paintings, and volumes have shed their ownmateriality to appear in that of shifting images. But then, the movement itself of the animated imagesaffects the practice of drawing - painting - volume. Movement and immobility evolve in such closenessthat it becomes difficult to perceive from which the shapes are emerging. From time-consuming handdrawing to photographic images which appear only for 1_25th second on screen, a true distortion oftimescales emerges with which one is to work, and soon compromise. Facing this paradox, whatstrategies of creation does one need to implement? Amongst the various interacting fields, danceacts as a developing tank and will help transform the approach into the desired poetical experience.This is when the use of digital tools and their peculiar relationship to time come to perturb this stability.Traditional design methods of animated movement have eventually become insufficient, and anotherhorizon remains to be defined, convinced as we are, that imagination holds the key.

Sujet - Nom commun: Danse | Peinture | Art numérique Sujet - Forme: Films d'animation | Thèses et écrits académiques Sujet - Thésaurus: Arts plastiques | Cinéma d'animation | Mouvement | Dessin | Expérimental | Numérique

Ressource en ligne: Accès au texte intégral | Cliquez ici


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Arts plastiques - SA Exclu du prêt 479170
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Esthétique, sciences et technologie des arts (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)

Partenaire(s) de recherche : Arts des images et art contemporain (Equipe de recherche)

Autre(s) contribution(s) : Gisèle Grammare (Président du jury) ; Ghislaine Vappereau, Dominique Fournier-Willoughby (Membre(s) du jury) ; Patrick Barrès (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Arts plastiques Paris 8 2019

Il s’agit d’interroger notre rapport au temps. Cette réflexion s’engage parune confrontation entre l’immobilité de la matière et son activation par le cinémad’animation. Dessin, peinture, volume ont quitté leur matérialité pours’incarner dans celle des images mouvantes. Mais voilà qu’à son tour, lemouvement de ces images animées agit sur la pratique du dessin- peinture- volume. Mouvement et immobilité évoluent dans une telle proximité qu’ildevient difficile de savoir lequel est à l’origine de l’émergence des formes.Du dessin qui se fait dans la durée au photogramme qui n’apparaît qu’1_25ede seconde à l’écran c’est avec une véritable distorsion des échelles detemps qu’on est amené à travailler et vite, à négocier. Alors, quelles stratégiesde création mettre en place face à ce paradoxe ? Parmi les diverschamps convoqués, la danse nous aidera à transformer cette négociationen l’expérience poétique recherchée. C’est alors que l’intervention de l’outilnumérique et le rapport singulier qu’il entretient avec le temps vient perturbercette stabilité. Les approches traditionnelles de conception du mouvementanimé semblant désormais insuffisantes il faut trouver un autre horizonque l’imagination saura définir

Our purpose is to question our connection to time. This starts with the confrontation of immobility ofmatter and its activation by animated cinema. Drawings, paintings, and volumes have shed their ownmateriality to appear in that of shifting images. But then, the movement itself of the animated imagesaffects the practice of drawing - painting - volume. Movement and immobility evolve in such closenessthat it becomes difficult to perceive from which the shapes are emerging. From time-consuming handdrawing to photographic images which appear only for 1_25th second on screen, a true distortion oftimescales emerges with which one is to work, and soon compromise. Facing this paradox, whatstrategies of creation does one need to implement? Amongst the various interacting fields, danceacts as a developing tank and will help transform the approach into the desired poetical experience.This is when the use of digital tools and their peculiar relationship to time come to perturb this stability.Traditional design methods of animated movement have eventually become insufficient, and anotherhorizon remains to be defined, convinced as we are, that imagination holds the key.

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.