Vue normale Vue MARC vue ISBD

Les chœurs de mouvements Laban : entre danses traditionnelles, gymnastique et expériences artistiques (Allemagne, 1923-1936) : étude à partir du fonds d'archives Albrecht Knust / Axelle Locatelli ; sous la direction de Isabelle Launay

Auteur principal: Locatelli, Axelle (19..-....) Co-auteur: Launay, Isabelle (1962-....) ; Franco, Susanne ; Michaud, Eric (1948-....) ; Ginot, Isabelle (1964-....) ; Hanse, Olivier (1975-....) Collectivité co-auteur: Université de Paris VIII ; École doctorale Esthétique, sciences et technologie des arts, Saint-Denis, Seine-Saint-Denis Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: 2019Numéro national de thèse: 2019PA080036.Note de thèse: Thèse de doctorat, Esthétique, Sciences et Technologie des Arts, Paris 8, 2019, Résumé:

En partant de la question de l’être-ensemble et de sa visibilité, cette thèse vise à souligner la multiplicité des discours et pratiques que sous-tend l’appellation « chœurs de mouvements Laban » [Bewegungschöre Laban] et à saisir ce que cache cette hétérogénéité. Elle tente d’expliquer comment cette pluralité s’accompagne d’un déplacement de certaines catégories qui implique une redéfinition du champ esthétique et de ses effets politiques. Les pratiques chorales que le groupe de danseurs et pédagogues constitué autour de Rudolf von Laban déploie surtout dans l’Allemagne de l’entre-deux-guerres s’appliquent à investir l’espace entre : entre danse et gymnastique, entre amateurs et professionnels, entre écrit et oralité, entre pluralité et uniformité… L’examen de ces tensions s’effectue essentiellement à partir du fonds d’archives Albrecht Knust déposé au Centre National de la Danse de Pantin. Il accorde une attention toute particulière aux partitions de danses chorales en cinétographie Laban et s’efforce de faire dialoguer observations théoriques et questionnements issus de la mise à l’épreuve en studio de ces partitions. Il s’efforce ainsi de donner à voir les pratiques chorales labaniennes et de montrer qu’elles témoignent de politiques à l’œuvre à différents niveaux : de l’individu, du groupe, de la chorégraphie de groupes, des discours, du contexte. Finalement, il s’agit d’interroger le poids de ces politiques face à l’emprise nationale-socialiste. Peut-on aujourd’hui, à l’heure où certaines danses chorales composées sous Weimar sont régulièrement recréés, défendre ces chœurs de mouvements Laban et à quelles conditions ?

Starting from the question of being-together and its visibility, this thesis aims to emphasize the multiplicity of discourses and practices that underlies the term "Laban movement choirs" [Bewegungschöre Laban] and to understand what is hidden by this heterogeneity. It attempts to explain how this plurality is accompanied by a shift in certain categories that implies a redefinition of the aesthetic field and its political effects. The choral practices the group of dancers and teachers formed around Rudolf von Laban developed mainly in Germany during the inter-war period were set out to invest the space between: between dance and gymnastic, between amateurs and professionals, between writing and orality, between plurality and uniformity... The examination of these tensions is mainly carried out from the Albrecht Knust archives deposited at the Centre National de la Danse in Pantin. He particularly pays attention to the scores of choral dances in Labanotation and strives to make a dialogue between theoretical observations and questions alike stemming from studio experimentations of these scores. He thus strives to show the Labanian choral practices and to explain that they bear witness to policies at work at different levels: the individual, group, choreography of groups, speeches and context. Finally, it is a question of considering the weight of these policies in the face of national socialist domination. Is it possible today, at a time when certain choral dances composed under Weimar are regularly recreated, to defend these Laban movement choirs and under what conditions?

Sujet - Nom commun: Notation Laban -- Ausdruckstanz | National-socialisme et culture | Danse -- Allemagne | Art d'amateurs Sujet - Nom géographique: Allemagne -- 1918-1933 (République de Weimar) Sujet - Forme: Thèses et écrits académiques Sujet - Thésaurus: Danse allemande | Choeur | Weimar | Notation | Rudolf Laban | Mouvement | Nazisme | Gymnastique

Ressource en ligne: Accès au texte intégral | Cliquez ici


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Arts du spectacle - ST Exclu du prêt 479167
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Esthétique, sciences et technologie des arts (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)

Partenaire(s) de recherche : Esthétique, musicologie et créations musicales (Equipe de recherche)

Autre(s) contribution(s) : Susanne Franco (Président du jury) ; Isabelle Ginot, Olivier Hanse (Membre(s) du jury) ; Eric Michaud (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Esthétique, Sciences et Technologie des Arts Paris 8 2019

En partant de la question de l’être-ensemble et de sa visibilité, cette thèse vise à souligner la multiplicité des discours et pratiques que sous-tend l’appellation « chœurs de mouvements Laban » [Bewegungschöre Laban] et à saisir ce que cache cette hétérogénéité. Elle tente d’expliquer comment cette pluralité s’accompagne d’un déplacement de certaines catégories qui implique une redéfinition du champ esthétique et de ses effets politiques. Les pratiques chorales que le groupe de danseurs et pédagogues constitué autour de Rudolf von Laban déploie surtout dans l’Allemagne de l’entre-deux-guerres s’appliquent à investir l’espace entre : entre danse et gymnastique, entre amateurs et professionnels, entre écrit et oralité, entre pluralité et uniformité… L’examen de ces tensions s’effectue essentiellement à partir du fonds d’archives Albrecht Knust déposé au Centre National de la Danse de Pantin. Il accorde une attention toute particulière aux partitions de danses chorales en cinétographie Laban et s’efforce de faire dialoguer observations théoriques et questionnements issus de la mise à l’épreuve en studio de ces partitions. Il s’efforce ainsi de donner à voir les pratiques chorales labaniennes et de montrer qu’elles témoignent de politiques à l’œuvre à différents niveaux : de l’individu, du groupe, de la chorégraphie de groupes, des discours, du contexte. Finalement, il s’agit d’interroger le poids de ces politiques face à l’emprise nationale-socialiste. Peut-on aujourd’hui, à l’heure où certaines danses chorales composées sous Weimar sont régulièrement recréés, défendre ces chœurs de mouvements Laban et à quelles conditions ?

Starting from the question of being-together and its visibility, this thesis aims to emphasize the multiplicity of discourses and practices that underlies the term "Laban movement choirs" [Bewegungschöre Laban] and to understand what is hidden by this heterogeneity. It attempts to explain how this plurality is accompanied by a shift in certain categories that implies a redefinition of the aesthetic field and its political effects. The choral practices the group of dancers and teachers formed around Rudolf von Laban developed mainly in Germany during the inter-war period were set out to invest the space between: between dance and gymnastic, between amateurs and professionals, between writing and orality, between plurality and uniformity... The examination of these tensions is mainly carried out from the Albrecht Knust archives deposited at the Centre National de la Danse in Pantin. He particularly pays attention to the scores of choral dances in Labanotation and strives to make a dialogue between theoretical observations and questions alike stemming from studio experimentations of these scores. He thus strives to show the Labanian choral practices and to explain that they bear witness to policies at work at different levels: the individual, group, choreography of groups, speeches and context. Finally, it is a question of considering the weight of these policies in the face of national socialist domination. Is it possible today, at a time when certain choral dances composed under Weimar are regularly recreated, to defend these Laban movement choirs and under what conditions?

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.