Vue normale Vue MARC vue ISBD

Mon temps libre : roman / Samy Langeraert

Auteur principal: Langeraert, Samy Langue: français.Pays: France.Editeur: [Lagrasse] : Verdier, DL 2019Description: 1 vol. (89 p.) ; 22 cmISBN: 978-2-37856-007-2. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: ChaoïdRésumé:

À l’issue d’une rupture amoureuse, le narrateur de Mon temps libre quitte Paris pour s’installer à Berlin, une ville qu’il connaît déjà pour y avoir passé un hiver fantomatique. Ainsi s’ouvrent les quatre saisons d’une vacance, d’un temps libéré des contraintes mondaines et qui aiguise la perception du monde. Le jeune homme fait l’expérience d’une étrangeté et d’une solitude radicales, qui sont aussi celles d’un entre-deux-langues. Berlin nous apparaît ainsi sous un jour inédit. Loin des clichés contemporains d’une ville créative et frénétique –qui surgissent parfois en négatif et à distance–, cette odyssée en mineur nous confronte à sa météorologie, sa flore et sa faune, à ses lieux périphériques, à ses rebuts et ses personnages secondaires. Mais au retour de ce voyage presque immobile, grâce auquel le narrateur interroge les preuves de son existence, quelque chose semble s’être déplacé.


Ce document apparaît dans la/les liste(s) : Ex étudiant.e.s du Master Création Littéraire de Paris 8 (exposition salle brune mai 2021)
Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Notes Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle brune
Français - VF 840"20" LANG 7 (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible Ex étudiant.e du Master Création Littéraire de Paris 8 025715471
Total des réservations: 0

À l’issue d’une rupture amoureuse, le narrateur de Mon temps libre quitte Paris pour s’installer à Berlin, une ville qu’il connaît déjà pour y avoir passé un hiver fantomatique. Ainsi s’ouvrent les quatre saisons d’une vacance, d’un temps libéré des contraintes mondaines et qui aiguise la perception du monde. Le jeune homme fait l’expérience d’une étrangeté et d’une solitude radicales, qui sont aussi celles d’un entre-deux-langues. Berlin nous apparaît ainsi sous un jour inédit. Loin des clichés contemporains d’une ville créative et frénétique –qui surgissent parfois en négatif et à distance–, cette odyssée en mineur nous confronte à sa météorologie, sa flore et sa faune, à ses lieux périphériques, à ses rebuts et ses personnages secondaires. Mais au retour de ce voyage presque immobile, grâce auquel le narrateur interroge les preuves de son existence, quelque chose semble s’être déplacé. 4e de couverture

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.