Vue normale Vue MARC vue ISBD

Descartes et la fabrique du monde : le problème cosmologique de Copernic à Descartes / Édouard Mehl

Auteur principal: Mehl, Édouard (1970-....) Langue: français.Pays: France.Editeur: Paris : PUF, DL 2019Description: 1 vol. (424 p.) ; 22 cmISBN: 978-2-13-080065-1. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Épiméthée essais philosophiquesNote de thèse: Habilitation à diriger des recherches, Philosophie, Paris 4, 2013, Texte remanié deRésumé:

La 4e de couverture indique : "Depuis Copernic, la cosmologie antique et médiévale, qui voulait "enfermer le monde dans une boule", est entrée dans une crise à laquelle ne survivra pas le Dieu cosmique, sage artisan disposant dans l'ordre dû le système des orbes solides. C'est cette crise que Descartes a voulu surmonter par la métaphysique et par la déduction d'une proposition "fondamentale" : l'étendue est l'essence du corps. Ce dessein n'impliquait pas le rejet de toute théologie, mais le retour à une théologie libérée des chimères de la scolastique (matière première, qualités réelles, formes substantielles, espaces imaginaires...). Ce même dessein gouverne la "fable du monde" qui expose une physique cohérente avec l'explication de la Genèse — on prendra donc ici au sens littéral l'intention cartésienne de "démêler le chaos pour en faire sortir la lumière". Qu'en résulte-t-il ? Rien de moins qu'un nouveau ciel et un nouveau monde. Loin d'engloutir l'homme dans la nuit de la disproportion, ceux-ci doivent le conduire à reconnaitre en quoi consiste sa vraie perfection. Dans ce nouveau monde doit donc naître un homme nouveau, qui renonce au privilège fictif d'en constituer le centre ou le but, et se conçoit lui-même comme une "partie" — indéterminée et quelconque — de tout l'univers. C'est dans cette inflexion que s'inaugure, avec Descartes, le tournant de la modernité."

Bibliographie: Bibliogr. p. [377]-402. Notes bibliogr. Index.Sujet - Nom de personne: Descartes René -- Critique et interprétation Sujet - Nom commun: Cosmologie -- 1500-1800 | Monde (philosophie)


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle bleue
Philosophie - B 1"16" DES 8 MEH (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025704192
Total des réservations: 0

PUF = Presses Universitaires de France

Bibliogr. p. [377]-402. Notes bibliogr. Index

Texte remanié de Habilitation à diriger des recherches Philosophie Paris 4 2013

La 4e de couverture indique : "Depuis Copernic, la cosmologie antique et médiévale, qui voulait "enfermer le monde dans une boule", est entrée dans une crise à laquelle ne survivra pas le Dieu cosmique, sage artisan disposant dans l'ordre dû le système des orbes solides. C'est cette crise que Descartes a voulu surmonter par la métaphysique et par la déduction d'une proposition "fondamentale" : l'étendue est l'essence du corps. Ce dessein n'impliquait pas le rejet de toute théologie, mais le retour à une théologie libérée des chimères de la scolastique (matière première, qualités réelles, formes substantielles, espaces imaginaires...). Ce même dessein gouverne la "fable du monde" qui expose une physique cohérente avec l'explication de la Genèse — on prendra donc ici au sens littéral l'intention cartésienne de "démêler le chaos pour en faire sortir la lumière". Qu'en résulte-t-il ? Rien de moins qu'un nouveau ciel et un nouveau monde. Loin d'engloutir l'homme dans la nuit de la disproportion, ceux-ci doivent le conduire à reconnaitre en quoi consiste sa vraie perfection. Dans ce nouveau monde doit donc naître un homme nouveau, qui renonce au privilège fictif d'en constituer le centre ou le but, et se conçoit lui-même comme une "partie" — indéterminée et quelconque — de tout l'univers. C'est dans cette inflexion que s'inaugure, avec Descartes, le tournant de la modernité."

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.