Vue normale Vue MARC vue ISBD

Penser l'offre publique de participation en Bolivie : analyse de l'émergence et des transformations de la décentralisation participative (1994-2013) / Eliana Galindo Betancourt ; sous la direction de Yves Sintomer

Auteur principal: Galindo Betancourt, Eliana Auteur: Sintomer, Yves ; Merklen, Denis (1966-....) ; Neveu, Catherine ; Stefanoni, Pablo ; Jacquot, Sophie (1977-....) ; Sa Vilas Boas, Marie-Hélène, politiste (1981-...) Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: 2018Numéro national de thèse: 2018PA080071.Note de thèse: Thèse de doctorat, Sciences politiques, Paris 8, 2018, Résumé:

Cette thèse porte sur la construction intellectuelle qui irrigue la loi de Participationpopulaire adoptée en Bolivie en 1994. A partir de cet objet, elle analyse les logiques et lesraisonnements ayant dicté l’adoption d’une approche démocratique et participative face auxdysfonctionnements de l’action publique territoriale et à l’intégration précaire de lapopulation indigène et paysanne. Elle se propose d’offrir un éclairage sur le processusd’élaboration de la loi et sur l’agencement particulier des dispositifs participatifs proposés.Elle vise aussi à comprendre les effets de la participation sur les formes d’organisation desacteurs sociaux et, de manière plus générale, sur la démocratie en Bolivie. Pour cela, elles’appuie sur un programme d’entretiens avec divers acteurs ayant participé à différentesétapes de la conception et de la mise en oeuvre de la loi. L’étude des récits des opérateurs, desconcepteurs et des décideurs de la loi permet ainsi de révéler qu’au-delà des enjeux électorauxet de légitimation politique, les valeurs et les idées à propos de l’inclusion et du pluralismeont pesé dans la définition du cadre cognitif et normatif de la loi. La pertinence de ce dernierest testée à l’égard de l’acceptation et de l’appropriation des normes et des dispositifs par lesacteurs sociaux.

This thesis focuses on the intellectual construct that holds the law of Popularparticipation adopted in Bolivia in 1994. On this basis, it analyzes the logic and reasoning thatdictated the adoption of a democratic and participatory approach to counter the dysfunctionsof the territorial public action and the precarious integration of the indigenous and peasantpopulation. It aims to shed light on the law-making process and on the particular layout of theproposed participatory mechanisms. It also aims to understand their impact on the forms oforganization of social actors and, more generally, on democracy in Bolivia. For this, it relieson a series of interviews with various stakeholders who participated at different stages of thedesign and implementation of the law. The study of the stories of the operators, designers anddecision-makers of the law reveals that, beyond electoral stakes and political legitimization,the values and ideas of inclusion and pluralism have influenced the definition of the law'scognitive and normative framework. The relevance of this new framework is tested withregard to the acceptance and appropriation of the norms and policy instruments by socialactors.

Sujet - Nom commun: Politique publique -- Thèses et écrits académiques | Participation des citoyens -- Thèses et écrits académiques Sujet - Nom géographique: Bolivie -- Thèses et écrits académiques Sujet - Thésaurus: Bolivie | Politiques publiques | Approche cognitive | Participation

Ressource en ligne: Accès réservé au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Sciences politiques - F Exclu du prêt 460612
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)

Partenaire(s) de recherche : Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris - CSU (Equipe de recherche)

Autre(s) contribution(s) : Pablo Stefanoni, Sophie Jacquot, Marie-Hélène Sa Vilas Boas (Membre(s) du jury) ; Denis Merklen, Catherine Neveu (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Sciences politiques Paris 8 2018

Cette thèse porte sur la construction intellectuelle qui irrigue la loi de Participationpopulaire adoptée en Bolivie en 1994. A partir de cet objet, elle analyse les logiques et lesraisonnements ayant dicté l’adoption d’une approche démocratique et participative face auxdysfonctionnements de l’action publique territoriale et à l’intégration précaire de lapopulation indigène et paysanne. Elle se propose d’offrir un éclairage sur le processusd’élaboration de la loi et sur l’agencement particulier des dispositifs participatifs proposés.Elle vise aussi à comprendre les effets de la participation sur les formes d’organisation desacteurs sociaux et, de manière plus générale, sur la démocratie en Bolivie. Pour cela, elles’appuie sur un programme d’entretiens avec divers acteurs ayant participé à différentesétapes de la conception et de la mise en oeuvre de la loi. L’étude des récits des opérateurs, desconcepteurs et des décideurs de la loi permet ainsi de révéler qu’au-delà des enjeux électorauxet de légitimation politique, les valeurs et les idées à propos de l’inclusion et du pluralismeont pesé dans la définition du cadre cognitif et normatif de la loi. La pertinence de ce dernierest testée à l’égard de l’acceptation et de l’appropriation des normes et des dispositifs par lesacteurs sociaux.

This thesis focuses on the intellectual construct that holds the law of Popularparticipation adopted in Bolivia in 1994. On this basis, it analyzes the logic and reasoning thatdictated the adoption of a democratic and participatory approach to counter the dysfunctionsof the territorial public action and the precarious integration of the indigenous and peasantpopulation. It aims to shed light on the law-making process and on the particular layout of theproposed participatory mechanisms. It also aims to understand their impact on the forms oforganization of social actors and, more generally, on democracy in Bolivia. For this, it relieson a series of interviews with various stakeholders who participated at different stages of thedesign and implementation of the law. The study of the stories of the operators, designers anddecision-makers of the law reveals that, beyond electoral stakes and political legitimization,the values and ideas of inclusion and pluralism have influenced the definition of the law'scognitive and normative framework. The relevance of this new framework is tested withregard to the acceptance and appropriation of the norms and policy instruments by socialactors.

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.