Vue normale Vue MARC vue ISBD

Le conte de ma vie / Hans Christian Andersen ; traduit du danois par Cecilie Lund

Est une traduction de: Mit livs eventyrAuteur principal: Andersen, Hans Christian (1805-1875) Auteur: Lund, Cecilie Langue: français ; de l'œuvre originale, danois.Pays: France.Editeur: Paris : Les Belles Lettres, 2019Description: 1 vol. (305 p.) ; 19 cmISBN: 978-2-251-44938-8. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Le goût de l'histoire, 3Résumé:

4e de couverture : "Le plus extraordinaire des récits de Hans Christian Andersen est sans doute celui qu’il a intitulé "Le Conte de ma vie" : son autobiographie. Né à Odense, au Danemark, dans une famille d’une grande pauvreté, il part à Copenhague où il va vivre dans le quartier des prostituées. Il s’essaie au chant, à la danse, à l’art dramatique, mais c’est dans la littérature qu’il va trouver son salut. Romans, poèmes, pièces de théâtre se succèdent avant qu’il ne révèle son génie dans les merveilleux contes qui vont faire sa réputation. Il devient célèbre, il est fêté dans toute l’Europe, on le traduit dans le monde entier ! C’est avec une certaine forme d’ingénuité qu’il fera en 1847, après de nombreux voyages, le récit de sa vie : une sorte d’épopée où l’on croise notamment Dickens, Balzac, Lamartine ou encore Alexandre Dumas qui tous l’ont admiré."

Sujet - Nom de personne: Andersen Hans Christian -- Autobiographie


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle orange
Allemand - VD 839.8"18" AND 7 (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Prêté 16/12/2021 025690899
Total des réservations: 0

4e de couverture : "Le plus extraordinaire des récits de Hans Christian Andersen est sans doute celui qu’il a intitulé "Le Conte de ma vie" : son autobiographie. Né à Odense, au Danemark, dans une famille d’une grande pauvreté, il part à Copenhague où il va vivre dans le quartier des prostituées. Il s’essaie au chant, à la danse, à l’art dramatique, mais c’est dans la littérature qu’il va trouver son salut. Romans, poèmes, pièces de théâtre se succèdent avant qu’il ne révèle son génie dans les merveilleux contes qui vont faire sa réputation. Il devient célèbre, il est fêté dans toute l’Europe, on le traduit dans le monde entier ! C’est avec une certaine forme d’ingénuité qu’il fera en 1847, après de nombreux voyages, le récit de sa vie : une sorte d’épopée où l’on croise notamment Dickens, Balzac, Lamartine ou encore Alexandre Dumas qui tous l’ont admiré."

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.