Vue normale Vue MARC vue ISBD

Les arbres doivent-ils pouvoir plaider ? : vers la reconnaissance de droits juridiques aux objets naturels / Christopher Stone ; traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Tristan Lefort-Martine ; préface de Catherine Larrère

Est une traduction de: Should have trees have standing ?Auteur principal: Stone, Christopher D., juriste (1937-....) Auteur: Lefort-Martine, Tristan ; Larrère, Catherine (1944-....) Langue: français ; de l'œuvre originale, anglais.Pays: France.Editeur: Lyon : le passager clandestin, DL 2017Description: 1 vol. (154 p.) ; 18 cmISBN: 978-2-36935-087-3. Localiser ce document dans le SUDOC Résumé:

En 1972, pour contrer un projet de la Walt Disney Company qui menaçait une forêt de séquoias en Californie, le juriste Christopher Stone proposait, dans cet article pionnier, d'accorder des droits aux arbres et « à l'environnement naturel dans son ensemble ». Par ce texte (jusqu'ici inédit en français), Stone a contribué de façon décisive, aux côtés d'auteurs comme Rachel Carson, Lynn White Jr, Peter Singer ou Arne Næss, à la prise de conscience de la valeur intrinsèque de la nature. L'originalité de sa position tient à son caractère juridique : en conférant aux entités naturelles le droit, dans certaines situations, de se défendre en justice par l'intermédiaire de représentants, il ouvrait la voie au primat de leur préservation sur le pur calcul économique. Cette idée a fait son chemin puisqu'en 2008 par exemple, la Constitution de l'Équateur faisait expressément de la nature un sujet de droit. En 2016, en Nouvelle-Zélande et en Inde, des fleuves se sont vu reconnaître une personnalité juridique. Depuis quelques années, un peu partout dans le monde, un débat philosophique et juridique intense interroge les liens qui unissent humains et non-humains sur notre planète. La préface de Catherine Larrère replace l'article de Stone dans son époque, puis éclaire l'état de la controverse actuelle et livre sa réflexion sur les positions des mouvements contemporains de revendication de droits pour la nature.

Bibliographie: Notes bibliogr..Sujet - Nom commun: Arbres -- Droit | Environnement -- Droit | Environnement -- Protection | Éthique de l'environnement


Ce document apparaît dans la/les liste(s) : Symbolisme des arbres
Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle verte
Droit Admin - H 349.6 STO (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025675289
Total des réservations: 0

Texte original initialement publié dans le "Southern California Law Review, vol. 45, n°2, 1972, p. 450-501"

Notes bibliogr.

En 1972, pour contrer un projet de la Walt Disney Company qui menaçait une forêt de séquoias en Californie, le juriste Christopher Stone proposait, dans cet article pionnier, d'accorder des droits aux arbres et « à l'environnement naturel dans son ensemble ». Par ce texte (jusqu'ici inédit en français), Stone a contribué de façon décisive, aux côtés d'auteurs comme Rachel Carson, Lynn White Jr, Peter Singer ou Arne Næss, à la prise de conscience de la valeur intrinsèque de la nature. L'originalité de sa position tient à son caractère juridique : en conférant aux entités naturelles le droit, dans certaines situations, de se défendre en justice par l'intermédiaire de représentants, il ouvrait la voie au primat de leur préservation sur le pur calcul économique. Cette idée a fait son chemin puisqu'en 2008 par exemple, la Constitution de l'Équateur faisait expressément de la nature un sujet de droit. En 2016, en Nouvelle-Zélande et en Inde, des fleuves se sont vu reconnaître une personnalité juridique. Depuis quelques années, un peu partout dans le monde, un débat philosophique et juridique intense interroge les liens qui unissent humains et non-humains sur notre planète. La préface de Catherine Larrère replace l'article de Stone dans son époque, puis éclaire l'état de la controverse actuelle et livre sa réflexion sur les positions des mouvements contemporains de revendication de droits pour la nature. éditeur

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.