Vue normale Vue MARC vue ISBD

Lettre à Marcella / Porphyre ; texte établi par Edouard des Places ; traduit par Arnaud Perrot ; introduction et notes par Artnaud Perrot

Auteur principal: Πορφύριος ὁ Τύριος (0234?-0305?) Auteur: Perrot, Arnaud (1986-....) ; Des Places, Édouard (1900-2000) Langue: grec classique ; français ; de l'œuvre originale, grec classique ; de la page de titre, fre ; des textes d'accompagnement, français.Pays: France.Editeur: Paris : Les Belles Lettres, 2019Description: 1 vol. (XLI-65 p.) ; 18 cmISBN: 978-2-251-44956-2. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Classiques en poche, 122Résumé:

La 4ème de couv. indique : "armi les grands textes de l’Antiquité tardive, la Lettre à Marcella du philosophe néoplatonicien Porphyre de Tyr a reçu des critiques le titre de « testament spirituel du paganisme ». En effet, par bien des côtés, ce texte constitue un bilan de la philosophie grecque des époques hellénistique et romaine et une photographie de ce qu’elle est devenue au IIIe siècle, en particulier sous l’impulsion de Plotin. À cette époque, la philosophie, qui se réduit pour l’essentiel au platonisme, est surtout une méthode pour détourner l’âme du sensible et l’unir à Dieu, par le moyen des vertus, de la connaissance, en particulier la théologie, et de l’ascèse. Pour la consoler de l’avoir quittée pour un long voyage, Porphyre rappelle à son épouse les éléments fondamentaux de la doctrine à laquelle elle a choisi d’adhérer : le foyer du philosophe est aussi une école de philosophie. Les historiens de la piété ancienne ont salué la haute spiritualité de cet opuscule, école de relation à soi, aux autres et au divin, qui jette une lumière renouvelée sur les mutations profondes de la philosophie au seuil du IVe siècle, et cela avant l’avènement de l’âge d’or de la littérature chrétienne et de la domination politique et culturelle du christianisme."

Bibliographie: Bibliogr. p. [63]-65.


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle bleue
Philosophie - B 1(091)"19" VAT (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025692798
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle bleue
Philosophie - B 1(091)"+" POR (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025690588
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Magasin 1
Fonds Maghreb Europe - FME 453122 (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025453122
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle bleue
Philosophie - B 1(091)"19" VAT (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025197786
Total des réservations: 0

Texte grec et traduction en français en regard

Bibliogr. p. [63]-65

La 4ème de couv. indique : "armi les grands textes de l’Antiquité tardive, la Lettre à Marcella du philosophe néoplatonicien Porphyre de Tyr a reçu des critiques le titre de « testament spirituel du paganisme ». En effet, par bien des côtés, ce texte constitue un bilan de la philosophie grecque des époques hellénistique et romaine et une photographie de ce qu’elle est devenue au IIIe siècle, en particulier sous l’impulsion de Plotin. À cette époque, la philosophie, qui se réduit pour l’essentiel au platonisme, est surtout une méthode pour détourner l’âme du sensible et l’unir à Dieu, par le moyen des vertus, de la connaissance, en particulier la théologie, et de l’ascèse. Pour la consoler de l’avoir quittée pour un long voyage, Porphyre rappelle à son épouse les éléments fondamentaux de la doctrine à laquelle elle a choisi d’adhérer : le foyer du philosophe est aussi une école de philosophie. Les historiens de la piété ancienne ont salué la haute spiritualité de cet opuscule, école de relation à soi, aux autres et au divin, qui jette une lumière renouvelée sur les mutations profondes de la philosophie au seuil du IVe siècle, et cela avant l’avènement de l’âge d’or de la littérature chrétienne et de la domination politique et culturelle du christianisme."

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.