Vue normale Vue MARC vue ISBD

La marchandisation du travail social / Jean-Pierre Hardy : La marchandisation du travail social

Autre édition sur un support différent: La marchandisation du travail socialAuteur principal: Hardy, Jean-Pierre Langue: français.Pays: France.Editeur: Paris, 5 Rue Laromiguière 75005 : Dunod, 2016ISBN: 978-2-10-070949-6. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Santé SocialRésumé:

Un nouveau spectre hante le travail social : le néolibéralisme. La dénonciation de son triomphe permet de s'exonérer à bon compte d'une réflexion sur les mutations réelles et combinées, voire quasiment synchronisées, du travail social, du travail associatif et du travail militant. Souligner le caractère souvent rhétorique de la marchandisation ne revient pourtant pas à nier la réalité du phénomène, ni à minimiser l'importance de ses enjeux… Il faut donc aller à contre-courant de la sociologie dominant le secteur social, qui reste focalisée sur la critique tout en s'arrogeant le monopole de la lucidité. Les dénonciateurs du néolibéralisme dans le secteur social, abondamment armés pour la critique, ne jouissent pas d'un semblable privilège théorique en ce qui concerne l'œuvre constructive alternative. Le développement de sa propagande ces dernières années peut se résumer à un simple travail d'agitation et de répétition, plus ou moins grandiloquent et invariable. L'ouvrage s'emploie à répondre point par point à cette critique

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Sociologie - E Disponible
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran d'accueil

L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

Un nouveau spectre hante le travail social : le néolibéralisme. La dénonciation de son triomphe permet de s'exonérer à bon compte d'une réflexion sur les mutations réelles et combinées, voire quasiment synchronisées, du travail social, du travail associatif et du travail militant. Souligner le caractère souvent rhétorique de la marchandisation ne revient pourtant pas à nier la réalité du phénomène, ni à minimiser l'importance de ses enjeux… Il faut donc aller à contre-courant de la sociologie dominant le secteur social, qui reste focalisée sur la critique tout en s'arrogeant le monopole de la lucidité. Les dénonciateurs du néolibéralisme dans le secteur social, abondamment armés pour la critique, ne jouissent pas d'un semblable privilège théorique en ce qui concerne l'œuvre constructive alternative. Le développement de sa propagande ces dernières années peut se résumer à un simple travail d'agitation et de répétition, plus ou moins grandiloquent et invariable. L'ouvrage s'emploie à répondre point par point à cette critique

Accès par internet. Logiciel Adobe Acrobat Reader 6.0 et plus

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.