Vue normale Vue MARC vue ISBD

L'alcool en questions / sous la direction de Vincent Seutin, Jacqueline Scuvée-Moreau, Étienne Quertemont

Autre édition sur un support différent: L'alcool en questions / Cellule drogues de l'Université de Liège, 186228104Auteur: Seutin, Vincent ; Quertemont, Étienne ; Scuvée-Moreau, Jacqueline Langue: français.Pays: France.Editeur: Wavre, Avenue Pasteur 6 - Bât. H 1300 : Editions Mardaga, 2016ISBN: 978-2-80470-295-3. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: PSY-Émotion, intervention, santéRésumé:

L'alcool remonte le moral. Une petite cuite n'a jamais tué personne. Boire un café atténue l'effet de l'alcool. Le binge drinking est un fléau nouveau… De nombreuses idées reçues, certaines fondées, d'autres pas, sont véhiculées à propos de l'alcool et de ses conséquences. L'alcool soulève aussi de multiples questions : L'alcool est-il une drogue ? L'alcool est-il aphrodisiaque ? L'alcoolisme est-il héréditaire ? Combien l'alcool coûte/rapporte-t-il à la société ? Peut-on guérir de l'alcoolisme ?…Ce livre a pour but de démont(r)er certaines idées reçues sur l'alcool et d'apporter des réponses aux questions que chacun se pose. Les auteurs ne se bornent pas à répondre par vrai ou faux, ils fournissent les explications, appuyées sur l'état des connaissances scientifiques actuelles, qui permettent d'infirmer ou de confirmer ces idées reçues ou de répondre à ces questions. Ils nuancent le propos lorsque la réponse n'est pas de l'ordre du tout ou rien. Il est indéniable que l'excès d'alcool est nuisible à la santé. Il existe cependant une littérature scientifique démontrant des effets positifs sur la santé de la consommation en quantités modérées de certaines boissons alcoolisées. Ce mélange d'effets positifs et négatifs explique que le public a développé une relation d'amour-haine avec l'alcool. Ainsi, les abstinents complets sont parfois qualifiés de rabat-joie. Les alcooliques chroniques (5 à 10 % des occidentaux, selon les études épidémiologiques !) sont, quant à eux, souvent trop vite jugés. Ce qui est certain c'est que l'alcoolo-dépendance est source de beaucoup de souffrances pour la personne et son entourage. Ces 41 réponses à des questions sur l'alcool visent à donner des balises au lecteur, littérature scientifique à l'appui

Bibliographie: Bibliogr. en fin de contributions. Notes bibliogr..

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Psychologie - C Disponible
Total des réservations: 0

Notice rédigée d’après la consultation, 2016-06-15

L’impression du document génère 224 p.

Titre provenant de la page de titre du document numérisé

Reproduction numérique de l’édition de Bruxelles : Mardaga, cop. 2015. EAN 9782804702724

L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

Bibliogr. en fin de contributions. Notes bibliogr.

L'alcool remonte le moral. Une petite cuite n'a jamais tué personne. Boire un café atténue l'effet de l'alcool. Le binge drinking est un fléau nouveau… De nombreuses idées reçues, certaines fondées, d'autres pas, sont véhiculées à propos de l'alcool et de ses conséquences. L'alcool soulève aussi de multiples questions : L'alcool est-il une drogue ? L'alcool est-il aphrodisiaque ? L'alcoolisme est-il héréditaire ? Combien l'alcool coûte/rapporte-t-il à la société ? Peut-on guérir de l'alcoolisme ?…Ce livre a pour but de démont(r)er certaines idées reçues sur l'alcool et d'apporter des réponses aux questions que chacun se pose. Les auteurs ne se bornent pas à répondre par vrai ou faux, ils fournissent les explications, appuyées sur l'état des connaissances scientifiques actuelles, qui permettent d'infirmer ou de confirmer ces idées reçues ou de répondre à ces questions. Ils nuancent le propos lorsque la réponse n'est pas de l'ordre du tout ou rien. Il est indéniable que l'excès d'alcool est nuisible à la santé. Il existe cependant une littérature scientifique démontrant des effets positifs sur la santé de la consommation en quantités modérées de certaines boissons alcoolisées. Ce mélange d'effets positifs et négatifs explique que le public a développé une relation d'amour-haine avec l'alcool. Ainsi, les abstinents complets sont parfois qualifiés de rabat-joie. Les alcooliques chroniques (5 à 10 % des occidentaux, selon les études épidémiologiques !) sont, quant à eux, souvent trop vite jugés. Ce qui est certain c'est que l'alcoolo-dépendance est source de beaucoup de souffrances pour la personne et son entourage. Ces 41 réponses à des questions sur l'alcool visent à donner des balises au lecteur, littérature scientifique à l'appui

Accès par internet. Logiciel Adobe Acrobat Reader 6.0 et plus

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.