Vue normale Vue MARC vue ISBD

Du divin au divan / Marie-Jean Sauret, Pierre Bruno : Recherches en psychanalyse

Autre édition sur un support différent: Du divin au divanAuteur principal: Sauret, Marie-Jean (1948-....) Co-auteur: Bruno, Pierre (1939-....) Langue: français.Pays: France.Editeur: Toulouse, 33 avenue Marcel Dassault 31500 : ERES, 2016ISBN: 978-2-7492-4305-4. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Poche - PsychanalyseRésumé:

« À travers les questions abordées – le moi, l'ego, la science, l'amour – qui sont décisives pour la psychanalyse, il s'agit d'en savoir plus, et si possible d'en savoir assez, sur ce qui fait d'une psychanalyse non pas une thérapie parmi d'autres, mais une expérience dont la finalité est de consentir au fait énigmatique de vivre, ou mieux, d'être. Entre les cailloux et les exo-planètes, le fait d'être né n'est pas effaçable et, à cet égard, la mort n'est pas le contraire de la vie, mais sa condition.
 
 Ce qui est souligné relève d'une entreprise profane et laïque, en tout cas non religieuse, pour traiter de ce que, avec les mathématiciens et Lacan, nous appelons le transcendant. » P. B. et M.-J. S

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Psychologie - C Disponible
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran d'accueil

L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

« À travers les questions abordées – le moi, l'ego, la science, l'amour – qui sont décisives pour la psychanalyse, il s'agit d'en savoir plus, et si possible d'en savoir assez, sur ce qui fait d'une psychanalyse non pas une thérapie parmi d'autres, mais une expérience dont la finalité est de consentir au fait énigmatique de vivre, ou mieux, d'être. Entre les cailloux et les exo-planètes, le fait d'être né n'est pas effaçable et, à cet égard, la mort n'est pas le contraire de la vie, mais sa condition.
 
 Ce qui est souligné relève d'une entreprise profane et laïque, en tout cas non religieuse, pour traiter de ce que, avec les mathématiciens et Lacan, nous appelons le transcendant. » P. B. et M.-J. S

Accès par internet. Logiciel Adobe Acrobat Reader 6.0 et plus

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.