Vue normale Vue MARC vue ISBD

Les récits du temps / Jacques André, Sylvie Dreyfus-Asséo, François Hartog

Autre édition sur un support différent: Les récits du temps / sous la direction de Jacques André, Sylvie Dreyfus-Asséo et François Hartog, 139892141Auteur principal: André, Jacques (1946-....) Co-auteur: Dreyfus-Asséo, Sylvie ; Hartog, François (1946-....) Langue: français.Pays: France.Editeur: Paris, 6, avenue Reille 75685 : P.U.F, 2015ISBN: 978-2-13074-095-7. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Hors collectionRésumé:

La façon qu'a l'homme d'être dans le temps est une interrogation commune à l'historien et au psychanalyste. Au gré des cultures, des époques, des individus, la représentation du temps et l'inscription des êtres collectifs comme des êtres individuels dans le mouvement de la temporalisation varient. Autant de variations qui font éclater notre idée commune du temps, sa fausse naturalité. Il y a une histoire du temps, il y a aussi une psychogenèse de la temporalité.
 Peut-être faut-il même envisager que l'idée de temps, en elle-même, procède d'une invention, à l'échelle de la culture comme de la vie individuelle.
 L'historien et le psychanalyste n'ont ni le même objet, ni la même méthode, leur dialogue n'en est que plus nécessaire

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Littérature générale - VL Disponible
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran d'accueil

L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

La façon qu'a l'homme d'être dans le temps est une interrogation commune à l'historien et au psychanalyste. Au gré des cultures, des époques, des individus, la représentation du temps et l'inscription des êtres collectifs comme des êtres individuels dans le mouvement de la temporalisation varient. Autant de variations qui font éclater notre idée commune du temps, sa fausse naturalité. Il y a une histoire du temps, il y a aussi une psychogenèse de la temporalité.
 Peut-être faut-il même envisager que l'idée de temps, en elle-même, procède d'une invention, à l'échelle de la culture comme de la vie individuelle.
 L'historien et le psychanalyste n'ont ni le même objet, ni la même méthode, leur dialogue n'en est que plus nécessaire

Accès par internet. Logiciel Adobe Acrobat Reader 6.0 et plus

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.