Vue normale Vue MARC vue ISBD

La question nationale au XIXe siècle / Patrick Cabanel

Autre édition sur un support différent: La question nationale au XIXe siècle : Nouvelle édition / Patrick Cabanel, 189765526Auteur principal: Cabanel, Patrick (1961-....) Langue: français.Pays: France.Edition: Nouvelle éd.Editeur: Paris : la Découverte, 2015ISBN: 978-2-70719-021-5. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Collection Repères, Histoire, 214Résumé:

La question nationale est la principale clé de lecture de l'histoire géopolitique européenne au XIXe siècle. Proclamée par la Révolution française, l'idée de nation conduit à une confrontation avec les penseurs allemands (Fichte après Herder), qui culmine au sujet de l'appartenance de l'Alsace en 1870. Elle bouleverse la face du continent, simplifiant les cartes (Italie, Allemagne) ou les surchargeant (décombres des empires multinationaux).
 Longtemps progressiste avec le principe des nationalités, l'idée de nation montre par la suite un visage plus agressif. Tantôt elle sape les fondements de l'État (dans l'Autriche des Habsbourg), tantôt elle le seconde dans sa construction d'une nouvelle citoyenneté. Mais, face à certaines minorités et diasporas, elle est porteuse de sombres promesses, plus tard mises à exécution par la jeune Turquie puis l'Allemagne nazie.
 Ce livre, entièrement révisé pour cette nouvelle édition, montre que la nation tire sa force de son imbrication avec d'autres éléments de l'identité : l'histoire, la langue, la religion, voire les inégalités de développement

Sujet - Nom commun: Nation -- 19e siècle | Nation -- 1870-1914 | Nationalisme -- Europe -- 19e siècle | Nationalisme -- Europe -- 1870-1914 | Nationalités, Principe des -- 19e siècle Sujet - Nom géographique: Europe -- Politique et gouvernement -- 1789-1900

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Sciences politiques - F Disponible
Total des réservations: 0

Notice rédigée d'après la consultation de 2016-03-11

L'impression du document génère 127 p.

Titre provenant de l'écran d'accueil

Cette édition électronique correspond à l'édition imprimée de : Paris, 2015

La pagination de l'édition imprimée correspondante est de : 127 pages

L'accès complet à cette ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

La question nationale est la principale clé de lecture de l'histoire géopolitique européenne au XIXe siècle. Proclamée par la Révolution française, l'idée de nation conduit à une confrontation avec les penseurs allemands (Fichte après Herder), qui culmine au sujet de l'appartenance de l'Alsace en 1870. Elle bouleverse la face du continent, simplifiant les cartes (Italie, Allemagne) ou les surchargeant (décombres des empires multinationaux).
 Longtemps progressiste avec le principe des nationalités, l'idée de nation montre par la suite un visage plus agressif. Tantôt elle sape les fondements de l'État (dans l'Autriche des Habsbourg), tantôt elle le seconde dans sa construction d'une nouvelle citoyenneté. Mais, face à certaines minorités et diasporas, elle est porteuse de sombres promesses, plus tard mises à exécution par la jeune Turquie puis l'Allemagne nazie.
 Ce livre, entièrement révisé pour cette nouvelle édition, montre que la nation tire sa force de son imbrication avec d'autres éléments de l'identité : l'histoire, la langue, la religion, voire les inégalités de développement

Fichier HTML

Accès par Internet avec le logiciel Flash

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.