Vue normale Vue MARC vue ISBD

La place du corps dans la culture occidentale / Florence Braunstein, Jean-François Pépin

Autre édition sur un support différent: La place du corps dans la culture occidentaleAuteur principal: Braunstein-Silvestre, Florence Co-auteur: Pépin, Jean-François (1959-....) Langue: français.Pays: France.Editeur: Paris, 6, avenue Reille 75685 : P.U.F, 2015ISBN: 978-2-13073-778-0. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Pratiques corporellesRésumé:

Si pendant longtemps réfléchir sur la place du corps dans la culture occidentale revenait à constater « sa place en tant que silence » à la différence de l'Orient ou de l'Extrême Orient, aujourd'hui force est de constater qu'il a toujours eu un rôle de vecteur social, psychologique, culturel et religieux. Il a toujours été dans notre vie quotidienne un moyen de communication, d'échange par l'usage d'un certain nombre de signes, liés au langage, aux gestes, aux vêtements, aux institutions, aux perceptions que nous avons de la réalité. Ne négligeons pas non plus son importance dans les arts plastiques, dans le sport, dans les sciences, le rendant en fait omniprésent dans notre culture.
 
 Alors comment rendre compte de la multitude de facettes qu'il a eu au sein de notre histoire et ne pas montrer, contrairement à ce qu'écrivait Leibnitz, « que tout ce qui se fait dans le corps de l'homme n'est pas aussi mécanique que ce qui se fait dans une montre ». Comment ne pas le limiter à quelques thèmes aussi réducteurs que celui de l'opposition classique matière-esprit, eros-thanatos, bref, ne le définir que comme matière à problèmes ? Comment montrer que l'homme a toujours été « le corps qui pense, le corps qu'il pense, le corps qu'il est, le corps qu'il a » ?
 
 Autrement dit comment montrer que le corps pouvait avoir une histoire autre que celle que l'histoire lui imposait

Sujet - Nom commun: Corps humain -- Anthropologie | Image du corps | Corps (philosophie) | Corps humain -- Histoire | Sociologie du corps -- Europe -- Histoire

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Ethnologie - M Disponible
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran d'accueil

L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

Si pendant longtemps réfléchir sur la place du corps dans la culture occidentale revenait à constater « sa place en tant que silence » à la différence de l'Orient ou de l'Extrême Orient, aujourd'hui force est de constater qu'il a toujours eu un rôle de vecteur social, psychologique, culturel et religieux. Il a toujours été dans notre vie quotidienne un moyen de communication, d'échange par l'usage d'un certain nombre de signes, liés au langage, aux gestes, aux vêtements, aux institutions, aux perceptions que nous avons de la réalité. Ne négligeons pas non plus son importance dans les arts plastiques, dans le sport, dans les sciences, le rendant en fait omniprésent dans notre culture.
 
 Alors comment rendre compte de la multitude de facettes qu'il a eu au sein de notre histoire et ne pas montrer, contrairement à ce qu'écrivait Leibnitz, « que tout ce qui se fait dans le corps de l'homme n'est pas aussi mécanique que ce qui se fait dans une montre ». Comment ne pas le limiter à quelques thèmes aussi réducteurs que celui de l'opposition classique matière-esprit, eros-thanatos, bref, ne le définir que comme matière à problèmes ? Comment montrer que l'homme a toujours été « le corps qui pense, le corps qu'il pense, le corps qu'il est, le corps qu'il a » ?
 
 Autrement dit comment montrer que le corps pouvait avoir une histoire autre que celle que l'histoire lui imposait

Accès par internet. Logiciel Adobe Acrobat Reader 6.0 et plus

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.