Vue normale Vue MARC vue ISBD

L'Etat, l'art et les moeurs : sociologie historique de la censure du cinéma (1961-1975) / Georges Meyer ; sous la direction de Violaine Roussel et de Laurent Jeanpierre

Auteur principal: Meyer, Georges Auteur: Roussel, Violaine ; Jeanpierre, Laurent (1970-....) ; Taïeb, Emmanuel, enseignant en sciences politiques (19..-....) ; Gaïti, Brigitte (1959-....) ; Sapiro, Gisèle (1965-....) ; Bouquillion, Philippe Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: 2017Numéro national de thèse: 2017PA080016.Note de thèse: Thèse de doctorat, Sciences politiques, Paris 8, 2017, Résumé:

Cette thèse a pour objet la transformation de l’institution de la censure d’État du cinéma en France, entre 1961, date d’une réforme qui la durcit, à 1975, année de la mise en place de la classification « X » et de l’octroi de la liberté d’expression au cinéma. Son enjeu principal est d’interroger, à travers cette institution et sa mutation, ce qui se joue dans-la bifurcation des années 1968. Pour cela, cette thèse est construite autour d’un cadre théorique spécifique articulant notamment la sociologie politique des institutions et la théorie de la « civilisation » de Norbert Elias. Ses matériaux sont essentiellement des archives étatiques, mais aussi des sources imprimées comme la presse.

This thesis explores the transformation of censorship in cinema by the French state, between 1961, the date when a more strict reform was applied, and 1975, the year that classification “X” was put in place and the same year freedom of expression in cinema was also established. This is the question at stake, through this institution and its mutation, which is played in the bifurcation during “les années 1968”. Because of this, in this thesis, a specific theoretical framework is used which articulates the political sociology of the institutions and the theory of civilization by Norbert Elias. Resources were primarily conducted in state archives, but also includes printed sources from the press.

Sujet - Nom commun: Cinéma -- Censure | Cinéma et politique -- Thèses et écrits académiques | Cinéma -- France -- 20e siècle -- Thèses et écrits académiques | Sociologie historique -- Thèses et écrits académiques Sujet - Nom géographique: France -- 1945-1975 -- Thèses et écrits académiques Sujet - Thésaurus: Censure | France | 1945-1975

Ressource en ligne: Accès réservé au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Sciences politiques - F Exclu du prêt 537338
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)

Partenaire(s) de recherche : CRESPPA - Equipe Lab Top (Equipe de recherche)

Autre(s) contribution(s) : Emmanuel Taïeb (Président du jury) ; Emmanuel Taïeb, Brigitte Gaïti, Gisèle Sapiro, Philippe Bouquillion, Laurent Jeanpierre (Membre(s) du jury) ; Brigitte Gaïti, Gisèle Sapiro (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Sciences politiques Paris 8 2017

Cette thèse a pour objet la transformation de l’institution de la censure d’État du cinéma en France, entre 1961, date d’une réforme qui la durcit, à 1975, année de la mise en place de la classification « X » et de l’octroi de la liberté d’expression au cinéma. Son enjeu principal est d’interroger, à travers cette institution et sa mutation, ce qui se joue dans-la bifurcation des années 1968. Pour cela, cette thèse est construite autour d’un cadre théorique spécifique articulant notamment la sociologie politique des institutions et la théorie de la « civilisation » de Norbert Elias. Ses matériaux sont essentiellement des archives étatiques, mais aussi des sources imprimées comme la presse.

This thesis explores the transformation of censorship in cinema by the French state, between 1961, the date when a more strict reform was applied, and 1975, the year that classification “X” was put in place and the same year freedom of expression in cinema was also established. This is the question at stake, through this institution and its mutation, which is played in the bifurcation during “les années 1968”. Because of this, in this thesis, a specific theoretical framework is used which articulates the political sociology of the institutions and the theory of civilization by Norbert Elias. Resources were primarily conducted in state archives, but also includes printed sources from the press.

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.