Vue normale Vue MARC vue ISBD

(Se) gouverner selon la nature et la vérité : lire "Emile ou de l'éducation" de Jean-Jacques Rousseau avec Foucault et Deleuze / Valérie Perez ; sous la direction de Laurence Cornu

Autre édition sur un support différent: Eduquer, gouverner / Valérie Pérez, 20039567XAuteur principal: Pérez, Valérie (1969-....) Auteur: Cornu, Laurence (1952-....) ; Moreau, Didier, philosophe (1953-....) ; Vergnioux, Alain (1946-....) ; Chamayou, Anne (1959-....) ; Carvalho, Adalberto Dias de ; Martin, Christophe ; Paltrinieri, Luca Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: 2015Numéro national de thèse: 2015PA080133.Note de thèse: Thèse de doctorat, Philosophie, Paris 8, 2015, Résumé:

Ce travail parie sur la possibilité de reposer les problèmes éducatifs de Rous-seau à la lumière de certains concepts de la philosophie française contempo-raine. Ainsi, en partant des analyses de Foucault, l’on ne peut manquer d’être frappé par la figure du gouverneur dans Émile ou de l’éducation qui apparaît, stricto sensu, comme la condition de l’émergence de la vérité de la nature, de la vérité de ce qui convient aux hommes, de la vérité de ce que doit être leur éducation. Mais en quel sens peut-on dire que, dans l’Émile, l’éducation est une manifestation de la vérité ? Le problème de la vérité et du pouvoir est an-cien. Michel Foucault le qualifie de lieu commun depuis la pensée politique du XVIIe siècle. Dans ses cours au Collège de France publiés en 2012 sous le titre Le gouvernement des vivants, il s’est efforcé « d’élaborer la notion de gouvernement par la vérité » en étudiant notamment la tragédie d’Œdipe qui lui permet de poser le problème de la conjonction entre le pouvoir et le savoir, entre le gouvernement et la vérité que l’on sait. Le problème du gouvernement de l’enfance peut également être éclairé par le concept deleuzien de devenir. Le devenir a quelque chose à nous dire sur l’enfance, sur l’émancipation de l’individu et sur le projet d’une éducation tout au long de sa vie.

This work is attempt to discuss Rousseau's problematisation of education, using concepts drawn from contem-porary French philosophy. However, if one examines the relation between Foucault and Emile by em-ploying the concept of alèthurgie, one cannot but be struck by the figure of the governor in Emile, who appears in the text to be the guarantor and the condition for the emergence of an idea of truth within the narrative- a truth which is natural, which governs the activities of men, and which is deeply in-volved in the process of education. In his 2012 lectures at the College de France, published under the title ‘The government of the living,’ Michel Fou-cault strove "to develop the concept of government by the truth" through an analysis of the power relations within Oedipus. In particular, Foucault ana-lysed the relation between truth, knowledge, and the exercise of governmen-tal power. In this work, I examine the relation between Foucault’s analysis and Emile Rousseau’s novel Emile. The relation between them may seem paradoxical: after all, Foucault is concerned with truth, and Emile is a work of fiction. The government of childhood can also be illuminated by the Deleuzian concept of Becoming. The Becoming does have something to tell us about childhood, the emancipation of the individual, and about education as a life-long project.

Sujet - Nom de personne: Rousseau Jean-Jacques -- Thèses et écrits académiques | Foucault Michel -- Thèses et écrits académiques | Deleuze Gilles -- Thèses et écrits académiques Sujet - Nom commun: Philosophie -- Thèses et écrits académiques | Éducation -- Thèses et écrits académiques Sujet - Thésaurus: Rousseau | Foucault | Deleuze | Education

Ressource en ligne: Accès réservé au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Sciences éducation - K Exclu du prêt 518593
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)

Partenaire(s) de recherche : Laboratoires d'études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie (Equipe de recherche)

Autre(s) contribution(s) : Didier Moreau (Président du jury) ; Laurence Cornu, Adalberto Dias de Carvalho, Christophe Martin, Luca Paltrinieri (Membre(s) du jury) ; Alain Vergnioux, Anne Chamayou (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Philosophie Paris 8 2015

Ce travail parie sur la possibilité de reposer les problèmes éducatifs de Rous-seau à la lumière de certains concepts de la philosophie française contempo-raine. Ainsi, en partant des analyses de Foucault, l’on ne peut manquer d’être frappé par la figure du gouverneur dans Émile ou de l’éducation qui apparaît, stricto sensu, comme la condition de l’émergence de la vérité de la nature, de la vérité de ce qui convient aux hommes, de la vérité de ce que doit être leur éducation. Mais en quel sens peut-on dire que, dans l’Émile, l’éducation est une manifestation de la vérité ? Le problème de la vérité et du pouvoir est an-cien. Michel Foucault le qualifie de lieu commun depuis la pensée politique du XVIIe siècle. Dans ses cours au Collège de France publiés en 2012 sous le titre Le gouvernement des vivants, il s’est efforcé « d’élaborer la notion de gouvernement par la vérité » en étudiant notamment la tragédie d’Œdipe qui lui permet de poser le problème de la conjonction entre le pouvoir et le savoir, entre le gouvernement et la vérité que l’on sait. Le problème du gouvernement de l’enfance peut également être éclairé par le concept deleuzien de devenir. Le devenir a quelque chose à nous dire sur l’enfance, sur l’émancipation de l’individu et sur le projet d’une éducation tout au long de sa vie.

This work is attempt to discuss Rousseau's problematisation of education, using concepts drawn from contem-porary French philosophy. However, if one examines the relation between Foucault and Emile by em-ploying the concept of alèthurgie, one cannot but be struck by the figure of the governor in Emile, who appears in the text to be the guarantor and the condition for the emergence of an idea of truth within the narrative- a truth which is natural, which governs the activities of men, and which is deeply in-volved in the process of education. In his 2012 lectures at the College de France, published under the title ‘The government of the living,’ Michel Fou-cault strove "to develop the concept of government by the truth" through an analysis of the power relations within Oedipus. In particular, Foucault ana-lysed the relation between truth, knowledge, and the exercise of governmen-tal power. In this work, I examine the relation between Foucault’s analysis and Emile Rousseau’s novel Emile. The relation between them may seem paradoxical: after all, Foucault is concerned with truth, and Emile is a work of fiction. The government of childhood can also be illuminated by the Deleuzian concept of Becoming. The Becoming does have something to tell us about childhood, the emancipation of the individual, and about education as a life-long project.

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.