Vue normale Vue MARC vue ISBD

L'enfant endormi dans le ventre de sa mère : étude ethnologique et juridique d'une croyance au Maghreb / Joël Colin ; sous la direction de Pierre Erny

Autre édition sur le même support: L'enfant endormi dans le ventre de sa mèreAuteur principal: Colin, Joël ( Auteur)Auteur: Erny, Pierre (1933-....) (Directeur de thèse)Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: [S.l.] : [s.n.], 1994Description: 1 vol.(443-xxxvi f.) ; 30 cmNuméro national de thèse: 1994STR20037.Note de thèse: Thèse de doctorat, Ethnologie, Strasbourg, Institut d'ethnologie, 1994, Résumé:

Le droit musulman, d'origine orientale, a institutionnalise dans sa période de formation des usages locaux; c'est en prenant en compte la coutume de Médine et sans se fonder sur le coran ou la sunna, que le malékisme en particulier, a admis des durées de grossesse de quatre ou cinq ans. l'islamisation du Maghreb a fait se rencontrer de telles dispositions juridiques avec le fond culturel berbère. L’enquête de terrain montre en effet qu'il existe au Maghreb une croyance selon laquelle le foetus humain, durant la grossesse, peut cesser de se développer et rester ainsi dans la matrice de la femme jusqu'au décès de celle-ci ou bien reprendre ultérieurement sa croissance et naître enfant vivant. la représentation la plus connue de ce phénomène est celle de l'enfant endormi dans le ventre de sa mère. de cette rencontre, il ressort une certaine compatibilité que les juristes maghrébins ont enregistrée en admettant des dépassements de la limite initialement posée. La même compatibilité n'existait pas avec l’autorité coloniale française qui heurta de front le droit musulman en Algérie mais s'accommoda du droit coutumier au Maroc. l'analyse des situations observées tant dans les textes que sur le terrain montre le parti que les populations peuvent tirer de telles vues et met particulièrement l'accent sur la fonction de filiation.

Muslim law, having originated in the orient, institutionalized local customs in the course of its subsequent development. taking into account the traditions of medina, and without explicit reference to the koran or the sunna, particularly malekism allowed for pregnancies of up to four or five years. islamisation of the maghreb brought such legal tendancies into contact with native berber culture. field surveys reveal a belief in north africa according to which during pregnancy the human foetus can stop its development and remain in a woman's womb until her death, or successivly resume growth and be born. a widespread image of such a belief is that of a child asleep in its mother's bosom. from this legal-cultural junction results a certain consensus, which maghrebin legists have recorded by admitting gestation periods beyond limits initially fixed. such leeway did not exist under french colonial rule which, while colliding with muslim law in algeria, was able to be reconciled with traditional marocan jurisprudence. analysis of such views, recorded in texts as well as in field work, suggests advantages which can be drawn from them by the given populations, particularly concerning questions of filiation.

Bibliographie: Bibliogr. f.418-426.Index.Glossaire.Sujet - Nom commun: Grossesse -- Afrique du Nord -- Thèses et écrits académiques | Enfant à naître (droit) -- Afrique du Nord -- Thèses et écrits académiques


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Ajouter un/des tag(s)
Connectez-vous pour créer des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Numéro d'exemplaire Statut Date de retour prévue
Livre exclu du prêt BU – Saint-Denis
Magasin 3
Fonds Jean Dresch - FJD FJD 7853 (Parcourir l'étagère) Consultation sur rendez-vous Exclu du prêt

1994STR20037

Publication autorisée par le jury

930662101:564708852 Don d'Yves Lacoste à la bibliothèque de Paris VIII

Bibliogr. f.418-426.Index.Glossaire

Thèse de doctorat Ethnologie Strasbourg, Institut d'ethnologie 1994

Le droit musulman, d'origine orientale, a institutionnalise dans sa période de formation des usages locaux; c'est en prenant en compte la coutume de Médine et sans se fonder sur le coran ou la sunna, que le malékisme en particulier, a admis des durées de grossesse de quatre ou cinq ans. l'islamisation du Maghreb a fait se rencontrer de telles dispositions juridiques avec le fond culturel berbère. L’enquête de terrain montre en effet qu'il existe au Maghreb une croyance selon laquelle le foetus humain, durant la grossesse, peut cesser de se développer et rester ainsi dans la matrice de la femme jusqu'au décès de celle-ci ou bien reprendre ultérieurement sa croissance et naître enfant vivant. la représentation la plus connue de ce phénomène est celle de l'enfant endormi dans le ventre de sa mère. de cette rencontre, il ressort une certaine compatibilité que les juristes maghrébins ont enregistrée en admettant des dépassements de la limite initialement posée. La même compatibilité n'existait pas avec l’autorité coloniale française qui heurta de front le droit musulman en Algérie mais s'accommoda du droit coutumier au Maroc. l'analyse des situations observées tant dans les textes que sur le terrain montre le parti que les populations peuvent tirer de telles vues et met particulièrement l'accent sur la fonction de filiation.

Muslim law, having originated in the orient, institutionalized local customs in the course of its subsequent development. taking into account the traditions of medina, and without explicit reference to the koran or the sunna, particularly malekism allowed for pregnancies of up to four or five years. islamisation of the maghreb brought such legal tendancies into contact with native berber culture. field surveys reveal a belief in north africa according to which during pregnancy the human foetus can stop its development and remain in a woman's womb until her death, or successivly resume growth and be born. a widespread image of such a belief is that of a child asleep in its mother's bosom. from this legal-cultural junction results a certain consensus, which maghrebin legists have recorded by admitting gestation periods beyond limits initially fixed. such leeway did not exist under french colonial rule which, while colliding with muslim law in algeria, was able to be reconciled with traditional marocan jurisprudence. analysis of such views, recorded in texts as well as in field work, suggests advantages which can be drawn from them by the given populations, particularly concerning questions of filiation.

Il n'y a pas de commentaire pour ce document.

Connexion à votre compte pour proposer un commentaire.