Vue normale Vue MARC vue ISBD

La résistance de l'humain / Nathalie Zaltzman

Autre édition sur un support différent: La résistance de l'humainAuteur principal: Zaltzman, Nathalie Langue: français.Pays: France.Editeur: Paris, 6, avenue Reille 75685 : P.U.F, 2015ISBN: 978-2-13-049835-3. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Petite bibliothèque de psychanalyseRésumé:

Les régimes totalitaires et leurs excroissances logiques, le Lager et le Goulag, ont révélé que la civilisation peut s'écrouler jusque dans sa fonction la plus élémentaire : celle du rempart de l'individu contre le règne du meurtre. Ainsi, l'homme peut cesser d'être un homme à lui-même et à l'autre. Mais la littérature concentrationnaire a révélé le contraire, l'existence d'un roc indestructible de la réalité humaine et dont l'ensemble humain, « l'être psychique collectif », la Kulturarbeit, est garant. V. Chalamov disait des Récits de la Kolyma</i> : « Et ma prose fixe ce rien d'humain qui demeure dans l'homme dans cet état. » Plus rien d'humain ne demeure et un rien demeure qui est le plus humain. C'est à ce rien qui demeure et aux processus psychiques inconscients qui le gardent que sont consacrés les articles réunis

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Usuels Généralités - U Disponible
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran d'accueil

L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

Les régimes totalitaires et leurs excroissances logiques, le Lager et le Goulag, ont révélé que la civilisation peut s'écrouler jusque dans sa fonction la plus élémentaire : celle du rempart de l'individu contre le règne du meurtre. Ainsi, l'homme peut cesser d'être un homme à lui-même et à l'autre. Mais la littérature concentrationnaire a révélé le contraire, l'existence d'un roc indestructible de la réalité humaine et dont l'ensemble humain, « l'être psychique collectif », la Kulturarbeit, est garant. V. Chalamov disait des Récits de la Kolyma</i> : « Et ma prose fixe ce rien d'humain qui demeure dans l'homme dans cet état. » Plus rien d'humain ne demeure et un rien demeure qui est le plus humain. C'est à ce rien qui demeure et aux processus psychiques inconscients qui le gardent que sont consacrés les articles réunis

Accès par internet. Logiciel Adobe Acrobat Reader 6.0 et plus

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.