Vue normale Vue MARC vue ISBD

De quelle couleur sont les blancs ? / Sylvie Laurent, Thierry Leclère : Des « petits Blancs » des colonies au « racisme anti-Blancs »

Autre édition sur un support différent: De quelle couleur sont les Blancs ? / sous la direction de Sylvie Laurent et Thierry Leclère, 17443250XAuteur: Laurent, Sylvie (1974-....) ; Leclère, Thierry Langue: français.Pays: France.Editeur: Paris, 9bis, rue Abel Hovelacque 75013 : La Découverte, 2014ISBN: 978-2-70717-855-8. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Cahiers libresRésumé:

« Blancs », « petits Blancs », « racisme anti-Blancs »... Ces expressions empruntées au lexique historique de l'extrême droite ont refait une brutale apparition dans le débat public français depuis les années 2000. Alors que la France ne cesse de réaffirmer son credo républicain selon lequel il ne peut exister aucune distinction raciale, allant jusqu'à bannir le mot « race » de la législation, comment comprendre ce surgissement de la « question blanche » dans la rhétorique politique et médiatique ? Au PS, Manuel Valls voulut naguère mettre à l'image « quelques Blancs, quelques white, quelques blancos... » dans sa belle ville d'Évry ; au nom de l'UMP, Jean-François Copé est lui parti en guerre contre le « racisme anti-Blancs », tandis que l'éditeur et polémiste Richard Millet ne craint pas d'affirmer que passer par la station Châtelet-Les Halles à 6 heures du soir est un « cauchemar absolu [...] surtout quand je suis le seul Blanc ». Le débat sur les « minorités visibles », prégnant depuis une vingtaine d'années, s'est ainsi déplacé vers un questionnement sur la « majorité invisible ». Mais qu'est-ce qu'être blanc ? Une couleur ? Ce serait si simple... Pour la première fois en France, ce livre cherche à décliner les nuances de ce terme controversé afin d'en interroger la pertinence et les usages. Écrit par des contributeurs d'horizons, d'opinions et d'origines divers, il se veut à la fois une exploration du discours sociopolitique contemporain, une analyse historique de sa genèse coloniale et de ses héritages, mais également une réflexion sur la façon dont ce « blanc » colore nos imaginaires culturels, du cinéma à la littérature, du rap à la télévision

Bibliographie: Bibliogr. en fin de contributions.Sujet - Nom commun: Blancs -- France | Racisme -- Histoire

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Usuels Généralités - U Disponible
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran d'accueil

L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

Bibliogr. en fin de contributions

« Blancs », « petits Blancs », « racisme anti-Blancs »... Ces expressions empruntées au lexique historique de l'extrême droite ont refait une brutale apparition dans le débat public français depuis les années 2000. Alors que la France ne cesse de réaffirmer son credo républicain selon lequel il ne peut exister aucune distinction raciale, allant jusqu'à bannir le mot « race » de la législation, comment comprendre ce surgissement de la « question blanche » dans la rhétorique politique et médiatique ? Au PS, Manuel Valls voulut naguère mettre à l'image « quelques Blancs, quelques white, quelques blancos... » dans sa belle ville d'Évry ; au nom de l'UMP, Jean-François Copé est lui parti en guerre contre le « racisme anti-Blancs », tandis que l'éditeur et polémiste Richard Millet ne craint pas d'affirmer que passer par la station Châtelet-Les Halles à 6 heures du soir est un « cauchemar absolu [...] surtout quand je suis le seul Blanc ». Le débat sur les « minorités visibles », prégnant depuis une vingtaine d'années, s'est ainsi déplacé vers un questionnement sur la « majorité invisible ». Mais qu'est-ce qu'être blanc ? Une couleur ? Ce serait si simple... Pour la première fois en France, ce livre cherche à décliner les nuances de ce terme controversé afin d'en interroger la pertinence et les usages. Écrit par des contributeurs d'horizons, d'opinions et d'origines divers, il se veut à la fois une exploration du discours sociopolitique contemporain, une analyse historique de sa genèse coloniale et de ses héritages, mais également une réflexion sur la façon dont ce « blanc » colore nos imaginaires culturels, du cinéma à la littérature, du rap à la télévision

HTML et PDF

Accès par internet. Logiciel Adobe Acrobat Reader 6.0 et plus

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.