Vue normale Vue MARC vue ISBD

Last love parade : récit / Marco Mancassola ; traduit de l'italien par Vincent Raynaud

Est une traduction de: Last Love ParadeAuteur principal: Mancassola, Marco (1973-....) Auteur: Raynaud, Vincent (1971-....) Langue: français.Pays: France.Editeur: Strasbourg : la Dernière goutte, DL 2016, cop. 2016Description: 1 vol. (346 p.) ; 19 cmISBN: 978-2-918619-31-4. Localiser ce document dans le SUDOC Résumé:

La 4e de couverture indique : "Entre le narrateur et Leo, c'est l'histoire d'une amitié comme seule l'adolescence en voit naître et qui marque les individus pour toujours, même lorsqu'elle finit par s'étioler au fil du temps. Mais c'est aussi l'histoire d'une passion commune qui mène les deux amis de Berlin à Ibiza, de Londres à Goa : celle des musiques électroniques qui, sur fond de mutations économiques et industrielles, entrelacent la mort et la vie, le mécanique et l'organique. Marco Mancassola s'est donné la liberté de la prose pour écrire un texte politique et sensuel sur la façon dont les corps enserrés par le vide conquièrent, portés par le son, la plénitude et la joie. Archéologie des rythmes synthétiques, Last Love Parade dévoile dans les corps, dans leurs fêtes, leurs extases et leur nostalgie renaissante, la pulsation du monde."


Ce document apparaît dans la/les liste(s) : gender liste (propositions) | Gender Realities
Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Magasin 1
Italien - VI 725327 (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025642959
Total des réservations: 0

La 4e de couverture indique : "Entre le narrateur et Leo, c'est l'histoire d'une amitié comme seule l'adolescence en voit naître et qui marque les individus pour toujours, même lorsqu'elle finit par s'étioler au fil du temps. Mais c'est aussi l'histoire d'une passion commune qui mène les deux amis de Berlin à Ibiza, de Londres à Goa : celle des musiques électroniques qui, sur fond de mutations économiques et industrielles, entrelacent la mort et la vie, le mécanique et l'organique. Marco Mancassola s'est donné la liberté de la prose pour écrire un texte politique et sensuel sur la façon dont les corps enserrés par le vide conquièrent, portés par le son, la plénitude et la joie. Archéologie des rythmes synthétiques, Last Love Parade dévoile dans les corps, dans leurs fêtes, leurs extases et leur nostalgie renaissante, la pulsation du monde."

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.