Vue normale Vue MARC vue ISBD

De l'idée au projet : les parcours des créateurs d'entreprise jeunes et seniors / Paméla Roser Parmentier ; sous la direction de Régine Bercot

Auteur principal: Roser Parmentier, Paméla Auteur: Bercot, Régine ; Linhart, Danièle (1947-....) ; Bachet, Daniel ; Loriol, Marc Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: 2015Numéro national de thèse: 2015PA080039.Note de thèse: Thèse de doctorat, Sociologie, Paris 8, 2015, Résumé:

Cette thèse porte sur les créateurs d’entreprise, jeunes et seniors, qui à un moment donné de leur carrière professionnelle, ont effectué un changement de parcours au cours duquel ils ont décidé de construire et de développer leur entreprise. Cette étude nous apprend que "monter sa boite" ne relève pas du coup de tête, mais fait l’objet d’un processus réfléchi et réaliste, processus risqué qui est analysé ici comme une action autant sociale qu’individuelle, et comme le fruit d’un cheminement personnel, cheminement allant jusqu’à la transformation et au repositionnement identitaire. Nous montrons que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas d’une activité individuelle. Si elle est pour une part solitaire, l’action des entrepreneurs se construit en lien et souvent en coopération tant avec des institutionnels qu’avec des réseaux plus informels. Des entretiens avec les institutionnels, une observation participante dans une formation ont permis de mettre en évidence le contenu des accompagnements sociaux institutionnalisés. Les entretiens avec les créateurs montrent l’apport différencié des réseaux sociaux, ceux des liens forts et ceux des liens faibles. Dans cette thèse, nous analysons le cheminement de l’idée originelle de l’individu jusqu'à l’élaboration du projet puis sa mise en place. De l’idée initiale, au projet abouti, il existe un certain nombre d’étapes qui sont nécessaires et importantes, demandant au porteur du projet une adaptabilité et une capacité de changement. Le porteur de projet en passant par ces différentes étapes sera confronté à des phases de doutes générant des remises en question. Il s’agit de comprendre comment les futurs entrepreneurs se projettent dans leur nouveau statut, évaluent ce "challenge" professionnel. Habiter ce nouveau statut, passer du monde salarial au monde patronal, leur demande une véritable réflexion sur l’orientation de la carrière et une prise de conscience des risques familiaux, financiers et identitaires. La thèse explicite des configurations de trajectoires professionnelles, leur articulation à la vie familiale et sociale. Elle met en évidence les différences de parcours mais aussi de sens que la création d’entreprise revêt selon l’âge. Les séniors et les jeunes ne sont pas non plus armés de la même manière. Ainsi les savoirs d’expérience et de formation s’articulent différemment selon les parcours. Ce choix, cette mise en action constitue pour eux une "seconde carrière". Les manières de construire et de mener les projets révèlent également des différences selon le genre.

This doctoral thesis deals with young and over-fifties business creators who, at a time during their professionnal career have decided of a change so as to start and develop their own business.This research tells us that "starting up one's own place" is far from being a whim, but it is the result of a realistic and thoughtful project ; a risked process which is seen here both as a social and personal action and as the result of a personal development. This development is going up to a personal change and to an identity repositioning. We prove that, the process is not the result of an individual activity only. Of course, it's partly an individual action, but this action is also built in link and in cooperation with both institutions and more informal networks. Conversations with institutions as well as participating observations in a training period have revealed the contents of the institutionalized social supports. Conversations with the creators show the different contributions of the social networks, those with strong links and those with weak links. In this thesis, we analize the progress from the original idea in the individual's mind until the elaboration of the project and finally to its ' setting up'. From the initial idea to the accomplished project, there is a number of stages which are both necessary and important; as a consequence, the leader of the project must be able to adapt and to have a change capacity. Getting through these various stages, the leader of the project will have to face periods of doubt generating questionings.It's a question of understanding how the future entrepreneurs fall in the new statute and estimate this professional chalenge. Living this new statute and passing from the wage world to the employers' world, asks them a real thought on the orientation of their career as well as the awareness of the family, financial and identical risks. The thesis explains configurations of careers and their link with social and family life. It reveals the differences of careers and of sense that the new business involves according to the age. The over-fifties and the young people are differently equipped. Thus, the experience and training knowledge link differently according to the careers. This choice, the action constitute "a second career" for them. The way the projects are built and led also reveals differences according to the gender.

Sujet - Nom commun: Auto-entrepreneurs -- Thèses et écrits académiques | Réseaux sociaux d'entreprise -- Thèses et écrits académiques | Compétence -- Thèses et écrits académiques | Identité professionnelle -- Thèses et écrits académiques | Socialisation professionnelle -- Différences entre sexes -- Thèses et écrits académiques Sujet - Thésaurus: Entrepreneur | Réseau social | Identité | Expérience | Socialisation | Capital

Ressource en ligne: Accès au texte intégral | Cliquez ici


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Economie Stats - G Exclu du prêt 507255
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales. ED 401 (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)

Partenaire(s) de recherche : Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris-GTM (Equipe de recherche)

Autre(s) contribution(s) : Danièle Linhart (Président du jury) ; Régine Bercot (Membre(s) du jury) ; Daniel Bachet, Marc Loriol (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Sociologie Paris 8 2015

Cette thèse porte sur les créateurs d’entreprise, jeunes et seniors, qui à un moment donné de leur carrière professionnelle, ont effectué un changement de parcours au cours duquel ils ont décidé de construire et de développer leur entreprise. Cette étude nous apprend que "monter sa boite" ne relève pas du coup de tête, mais fait l’objet d’un processus réfléchi et réaliste, processus risqué qui est analysé ici comme une action autant sociale qu’individuelle, et comme le fruit d’un cheminement personnel, cheminement allant jusqu’à la transformation et au repositionnement identitaire. Nous montrons que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas d’une activité individuelle. Si elle est pour une part solitaire, l’action des entrepreneurs se construit en lien et souvent en coopération tant avec des institutionnels qu’avec des réseaux plus informels. Des entretiens avec les institutionnels, une observation participante dans une formation ont permis de mettre en évidence le contenu des accompagnements sociaux institutionnalisés. Les entretiens avec les créateurs montrent l’apport différencié des réseaux sociaux, ceux des liens forts et ceux des liens faibles. Dans cette thèse, nous analysons le cheminement de l’idée originelle de l’individu jusqu'à l’élaboration du projet puis sa mise en place. De l’idée initiale, au projet abouti, il existe un certain nombre d’étapes qui sont nécessaires et importantes, demandant au porteur du projet une adaptabilité et une capacité de changement. Le porteur de projet en passant par ces différentes étapes sera confronté à des phases de doutes générant des remises en question. Il s’agit de comprendre comment les futurs entrepreneurs se projettent dans leur nouveau statut, évaluent ce "challenge" professionnel. Habiter ce nouveau statut, passer du monde salarial au monde patronal, leur demande une véritable réflexion sur l’orientation de la carrière et une prise de conscience des risques familiaux, financiers et identitaires. La thèse explicite des configurations de trajectoires professionnelles, leur articulation à la vie familiale et sociale. Elle met en évidence les différences de parcours mais aussi de sens que la création d’entreprise revêt selon l’âge. Les séniors et les jeunes ne sont pas non plus armés de la même manière. Ainsi les savoirs d’expérience et de formation s’articulent différemment selon les parcours. Ce choix, cette mise en action constitue pour eux une "seconde carrière". Les manières de construire et de mener les projets révèlent également des différences selon le genre.

This doctoral thesis deals with young and over-fifties business creators who, at a time during their professionnal career have decided of a change so as to start and develop their own business.This research tells us that "starting up one's own place" is far from being a whim, but it is the result of a realistic and thoughtful project ; a risked process which is seen here both as a social and personal action and as the result of a personal development. This development is going up to a personal change and to an identity repositioning. We prove that, the process is not the result of an individual activity only. Of course, it's partly an individual action, but this action is also built in link and in cooperation with both institutions and more informal networks. Conversations with institutions as well as participating observations in a training period have revealed the contents of the institutionalized social supports. Conversations with the creators show the different contributions of the social networks, those with strong links and those with weak links. In this thesis, we analize the progress from the original idea in the individual's mind until the elaboration of the project and finally to its ' setting up'. From the initial idea to the accomplished project, there is a number of stages which are both necessary and important; as a consequence, the leader of the project must be able to adapt and to have a change capacity. Getting through these various stages, the leader of the project will have to face periods of doubt generating questionings.It's a question of understanding how the future entrepreneurs fall in the new statute and estimate this professional chalenge. Living this new statute and passing from the wage world to the employers' world, asks them a real thought on the orientation of their career as well as the awareness of the family, financial and identical risks. The thesis explains configurations of careers and their link with social and family life. It reveals the differences of careers and of sense that the new business involves according to the age. The over-fifties and the young people are differently equipped. Thus, the experience and training knowledge link differently according to the careers. This choice, the action constitute "a second career" for them. The way the projects are built and led also reveals differences according to the gender.

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.