Vue normale Vue MARC vue ISBD

Art & design graphique : essai d'histoire visuelle, 1950-1970 ; 1 : Fragments d'Europe / Benoît Buquet

Autre édition sur le même support: Art & design graphique des années 1950-1970 / Benoît BuquetAutre édition sur un support différent: Art & design graphique des années 1950-1970 / Benoît Buquet, 183355504Auteur principal: Buquet, Benoît (1980-....) ( Auteur)Langue: français.Pays: France.Editeur: [Paris] : Pyramyd, DL 2015, 2015, cop. 2015Description: 1 vol. (324 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 18 cmISBN: 978-2-35017-328-3. Localiser ce document dans le SUDOC Numéro national de thèse: 2011PA100196.Collection: :T, 2117-6523Note de thèse: Thèse de doctorat, Histoire de l'art, Paris 10, 2011, Texte remanié d'uneRésumé:

"Cette étude est née d’un trouble, d’une difficulté à situer certains objets visuels aux frontières entre deux champs disciplinaires : l’art et le design graphique. L’interrogation d’un corpus mixte, centré sur les années 1950 à 1970 et touchant particulièrement la France, l’Italie, la Pologne et les États-Unis, essaye de comprendre comment s’est construite une histoire partagée, avec des phases de rencontre, de rapprochement ou de défiance, d’autonomie et d’ouverture, d’incorporation et de rejet. Le premier temps s’intéresse à la pratique artistique du décollage, principalement à travers le travail de Raymond Hains et Mimmo Rotella, pour ensuite excéder la question de l’affiche et se pencher sur l’existence d’un « décollage » et d’une liquidité optique et typographique. La deuxième partie se concentre sur les relations entre la France et la Pologne. L’étude attentive du contexte polonais et du développement d’un affichisme d’auteur, notamment autour de la figure d’Henryk Tomaszewski, conduit à s’intéresser attentivement au parcours du graphiste Roman Cieslewicz qui s’installe en France en 1963, permettant à la fois de porter un regard de biais sur la vie culturelle hexagonale et de mieux cerner l’anti-mouvement Panique auquel il prend part. Le dernier fragment se focalise plus particulièrement sur les États-Unis par l’intermédiaire de trois exemples : la relecture partielle de Fluxus au filtre du design graphique de George Maciunas, un regard sur les positionnements de l’artiste Ed Ruscha et l’étude d’un design graphique féministe à Los Angeles."

Bibliographie: Bibliogr. p. 7. Notes bibliogr. Index.Sujet - Nom de personne: Cieślewicz Roman Sujet - Collectivité: Panique groupe Sujet - Nom commun: Arts graphiques -- Europe -- 1945-1970


Ce document apparaît dans la/les liste(s) : Artistes contemporains - sélection écrits académiques
Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Ajouter un/des tag(s)
Connectez-vous pour créer des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle rose
Arts plastiques - SA 744 BUQ (Parcourir l'étagère) Disponible

Bibliogr. p. 7. Notes bibliogr. Index

Texte remanié d'une Thèse de doctorat Histoire de l'art Paris 10 2011

"Cette étude est née d’un trouble, d’une difficulté à situer certains objets visuels aux frontières entre deux champs disciplinaires : l’art et le design graphique. L’interrogation d’un corpus mixte, centré sur les années 1950 à 1970 et touchant particulièrement la France, l’Italie, la Pologne et les États-Unis, essaye de comprendre comment s’est construite une histoire partagée, avec des phases de rencontre, de rapprochement ou de défiance, d’autonomie et d’ouverture, d’incorporation et de rejet. Le premier temps s’intéresse à la pratique artistique du décollage, principalement à travers le travail de Raymond Hains et Mimmo Rotella, pour ensuite excéder la question de l’affiche et se pencher sur l’existence d’un « décollage » et d’une liquidité optique et typographique. La deuxième partie se concentre sur les relations entre la France et la Pologne. L’étude attentive du contexte polonais et du développement d’un affichisme d’auteur, notamment autour de la figure d’Henryk Tomaszewski, conduit à s’intéresser attentivement au parcours du graphiste Roman Cieslewicz qui s’installe en France en 1963, permettant à la fois de porter un regard de biais sur la vie culturelle hexagonale et de mieux cerner l’anti-mouvement Panique auquel il prend part. Le dernier fragment se focalise plus particulièrement sur les États-Unis par l’intermédiaire de trois exemples : la relecture partielle de Fluxus au filtre du design graphique de George Maciunas, un regard sur les positionnements de l’artiste Ed Ruscha et l’étude d’un design graphique féministe à Los Angeles."

Il n'y a pas de commentaire pour ce document.

Connexion à votre compte pour proposer un commentaire.