Vue normale Vue MARC vue ISBD

La pratique des activités physiques et sportives chez les jeunes garçons et filles au Maroc [Texte imprimé] : étude de quelques caractéristiques psycho-sociologiques et culturelles / par Sakina Bargach ; sous la direction de Alain Moreau

Auteur principal: Bargach, Sakina ( Auteur)Auteur: Moreau, Alain, psychologue (1945-....) (Directeur de thèse)Langue: français ; du résumé, fre.Pays: France.Editeur: [S.l.] : [s.n.], 1994Description: 1 vol.(198 f.) : ill. ; 30 cmNuméro national de thèse: 1994AIX00258.Note de thèse: Thèse de doctorat, Sciences et techniques des activités physiques et sportives, Aix Marseille 2, 1994, Résumé:

Cette recherche consacrée a l’étude de la pratique des activités physiques et sportives chez les jeunes garçons et filles au Maroc, a été menée dans la ville de rabat entre décembre 1987 et septembre 1991. elle concerne un échantillon de 213 jeunes ages de 12 a 24 ans, pratiquant en club une des quatre a.p.s. suivantes: le basket-ball, l’athlétisme, la natation, ou le tae-kwon-do. si, aujourd'hui, l’école a permis aux jeunes et surtout aux filles d’accéder au savoir et d'investir certains espaces extérieurs a la maison, espaces qui, jusque la, étaient principalement réserves aux hommes, la pratique sportive quant a elle, va remettre en question un certain nombre d'interdits et de tabous relatifs au corps et au problème de la mixité. du fait que la majorité des parents, en milieu urbain, revendiquent l'instruction pour leurs enfants, nous avons voulu savoir ce qu'il en était concernant la discipline sportive, et plus particulièrement, lorsque le jeune désirait pratiquer celle-ci en dehors de l'espace scolaire, notamment en club. les résultats montrent, entre autres, que la liberté dont jouit la majorité des garçons de notre échantillon reflète souvent une absence totale de contrôle éducatif, expliquant, en partie, le désintérêt des parents a l’égard de la pratique sportive de leur enfant. pour les jeunes filles âgées de plus de 16 ans, pratiquer une a.p.s. en dehors du cadre scolaire est loin d’être évident. pour celles qui y sont autorisées, la pratique en club constitue un espace de liberté supplémentaire venant en sus de celui déjà accorde par l’école. pour les autres, les réticences observées montrent qu'a l'aube du xxième siecle, beaucoup de jeunes femmes subissent toujours le poids des interdits propres a la culture arabo-musulmane, et continuent a être considérées par les coutumes et les lois comme des êtres mineurs

Bibliographie: Bibliogr. f. 190-194. Résumé en français.Sujet - Nom commun: Sociologie du sport -- Thèses et écrits académiques | Image du corps -- Thèses et écrits académiques | Sciences du sport -- Thèses et écrits académiques


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Ajouter un/des tag(s)
Connectez-vous pour créer des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Numéro d'exemplaire Statut Date de retour prévue
Livre exclu du prêt BU – Saint-Denis
Magasin 3
Fonds Jean Dresch - FJD FJD 7254 (Parcourir l'étagère) Consultation sur rendez-vous Exclu du prêt

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 190-194. Résumé en français

Thèse de doctorat Sciences et techniques des activités physiques et sportives Aix Marseille 2 1994

Cette recherche consacrée a l’étude de la pratique des activités physiques et sportives chez les jeunes garçons et filles au Maroc, a été menée dans la ville de rabat entre décembre 1987 et septembre 1991. elle concerne un échantillon de 213 jeunes ages de 12 a 24 ans, pratiquant en club une des quatre a.p.s. suivantes: le basket-ball, l’athlétisme, la natation, ou le tae-kwon-do. si, aujourd'hui, l’école a permis aux jeunes et surtout aux filles d’accéder au savoir et d'investir certains espaces extérieurs a la maison, espaces qui, jusque la, étaient principalement réserves aux hommes, la pratique sportive quant a elle, va remettre en question un certain nombre d'interdits et de tabous relatifs au corps et au problème de la mixité. du fait que la majorité des parents, en milieu urbain, revendiquent l'instruction pour leurs enfants, nous avons voulu savoir ce qu'il en était concernant la discipline sportive, et plus particulièrement, lorsque le jeune désirait pratiquer celle-ci en dehors de l'espace scolaire, notamment en club. les résultats montrent, entre autres, que la liberté dont jouit la majorité des garçons de notre échantillon reflète souvent une absence totale de contrôle éducatif, expliquant, en partie, le désintérêt des parents a l’égard de la pratique sportive de leur enfant. pour les jeunes filles âgées de plus de 16 ans, pratiquer une a.p.s. en dehors du cadre scolaire est loin d’être évident. pour celles qui y sont autorisées, la pratique en club constitue un espace de liberté supplémentaire venant en sus de celui déjà accorde par l’école. pour les autres, les réticences observées montrent qu'a l'aube du xxième siecle, beaucoup de jeunes femmes subissent toujours le poids des interdits propres a la culture arabo-musulmane, et continuent a être considérées par les coutumes et les lois comme des êtres mineurs

Il n'y a pas de commentaire pour ce document.

Connexion à votre compte pour proposer un commentaire.