Vue normale Vue MARC vue ISBD

La figure du réfugié dans un monde global [Texte imprimé] : entre la subjectivation [et] l'exclusion politique : un regard sur le cas de l'Argentine en tant que pays d'asile / Pamela Verónica Morales ; sous la direction de Laurence Cornu et Susana Villavicencio

Auteur principal: Morales, Pamela Verónica Auteur: Villavicencio, Susana (1950-....) ; Cornu, Laurence (1952-....) Langue: espagnol ; du résumé, fre ; du résumé, eng ; de la page de titre, fre.Pays: France.Editeur: [S.l.] : [s.n.], 2013Description: 1 vol. (404 f.) ; 30 cmNuméro national de thèse: 2013PA083921.Note de thèse: Thèse de doctorat, Sciences sociales, Paris 8, 2013, Résumé:

Compte tenu du resserrement des politiques d'immigration dans le monde entier, l'application effective des droits des réfugiés par les États est remise en cause. Cette recherche analyse au refugie comme figure dont sens politique devient visible sous les praxis politico-juridiques menées par les États. Nous définissons la notion de « figure » comme un phénomène particulier qui peut représenter et éclairer un problème dans un contexte historique plus large. L'hypothèse principale de cette thèse de doctorat considère les réfugiés en tant que figure politique qui rend visible la relation conflictuelle que l'Etat entretient avec la «vie» de personnes qui sont considérées comme des étrangers sur leur territoire, ce qui pose un dilemme entre leurs droits universels et la logique de la souveraineté nationale :malgré les progrès dans le droit international des réfugiés, il existe un hiatus entre la dimension formelle des droits des réfugiés et leur application effective par les États, éclairant les limites des catégories juridico-politiques (la souveraineté, la citoyenneté et l'hospitalité, entre autres) qui ne tiennent pas compte des changements actuels sur la situation des réfugiés. A partir des ressources juridiques qui constituent actuellement le droit international des réfugiés, nous considérons au réfugié comme un sujet de droit. Toutefois, le réfugié apparaît dans l´espace public comme un objet de gestion politique étatique. En effet, l’Etat fixe les limites et les contrôles sur la migration, le déplacement et la régularisation des personnes dans leur territoire. Ainsi, les réfugiés entretiennent un lien spécial, à la fois dans la communauté d'origine, ou ils doivent quitter pour sauver leur vie, comme dans l'Etat à auquel ils demandent la protection. Quels sont les conflits que la figure du réfugié fait visible en ce qui concerne les processus d'inclusion/exclusion propre de la souveraineté de l'État? ; Comment des refugies est constitué comme un objet de gestion par l'État, par les organisations internationales et organisations civiles et sociales?, Comment définir l'écart entre la dimension juridique et l'allocation effective des droits des réfugiés? En termes plus spécifiques et en observant le cas de l'Argentine, Quelles sont les conditions qui permettent d'accorder ou de refuser le statut de réfugié dans ce pays? Et quel type d'hospitalité est en jeu quand il s'agit de l'accueil des réfugiés? Les interactions en jeu entre l'Etat et les réfugiés seront considérés à partir d'une analyse multidisciplinaire théorique nous permettra d'établir la signification politique de la figure du réfugié.

Given the toughening of immigration policies in the world, the effective implementation by States of the Refugee’s rights is being questioned. This thesis analyzes the refugee as a figure whose political sense becomes visible under the legal-political praxis carried out by the States. According to the International Refugee Law, a refugee is defined as a legal subject with rights. However, at the same time, the refugee makes him or herself present in the public space as an object of public policy management. In fact, the State is the one that sets public policies and controls towards the individuals listed as foreigners in its territory. Thus, refugees maintain a special bond with the political community of origin, which they must leave to save their life, and with the State with whom they seek protection. What are the conflicts that the figure of the refugee turns visible in relation to the processes of inclusion / exclusion of the State´s own sovereignty? How is the refugee constituted as an object of management by the State, international organizations and civil and social organizations? How is the gap between the legal dimension and the effective application of refugee’s rights configurated? In more specific terms and observing the Argentinean case, what are the conditions that make it possible to grant or refuse the refugee status in this country? And what type of hospitality exists when receiving these refugees? The interactions at play between the State and the refugees will be considered from a multidisciplinary theoretical analysis to allow us to establish the political meaning of the figure of the refugee.

Bibliographie: Bibliogr. f. 317-354.Sujet - Nom commun: Émigration et immigration -- Aspect politique -- Thèses et écrits académiques | Argentine -- Politique et gouvernement -- Thèses et écrits académiques | Réfugiés -- Politique publique -- Argentine -- Thèses et écrits académiques | Réfugiés -- Sociologie -- Thèses et écrits académiques | Réfugiés -- Statut juridique -- Thèses et écrits académiques | Exclusion sociale -- Thèses et écrits académiques


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Magasin 2
Sociologie - E TH3545 (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Exclu du prêt 025456752
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Magasin 2
Sociologie - E TH3545BIS (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Exclu du prêt 025456753
Total des réservations: 0

Thèse soutenue en co-tutelle

Texte en espagnol, résumés court français et anglais

La page de titre porte "y l'exclusion politique" au lieu de "et l'exclusion politique"

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 317-354

Thèse de doctorat Sciences sociales Paris 8 2013

Compte tenu du resserrement des politiques d'immigration dans le monde entier, l'application effective des droits des réfugiés par les États est remise en cause. Cette recherche analyse au refugie comme figure dont sens politique devient visible sous les praxis politico-juridiques menées par les États. Nous définissons la notion de « figure » comme un phénomène particulier qui peut représenter et éclairer un problème dans un contexte historique plus large. L'hypothèse principale de cette thèse de doctorat considère les réfugiés en tant que figure politique qui rend visible la relation conflictuelle que l'Etat entretient avec la «vie» de personnes qui sont considérées comme des étrangers sur leur territoire, ce qui pose un dilemme entre leurs droits universels et la logique de la souveraineté nationale :malgré les progrès dans le droit international des réfugiés, il existe un hiatus entre la dimension formelle des droits des réfugiés et leur application effective par les États, éclairant les limites des catégories juridico-politiques (la souveraineté, la citoyenneté et l'hospitalité, entre autres) qui ne tiennent pas compte des changements actuels sur la situation des réfugiés. A partir des ressources juridiques qui constituent actuellement le droit international des réfugiés, nous considérons au réfugié comme un sujet de droit. Toutefois, le réfugié apparaît dans l´espace public comme un objet de gestion politique étatique. En effet, l’Etat fixe les limites et les contrôles sur la migration, le déplacement et la régularisation des personnes dans leur territoire. Ainsi, les réfugiés entretiennent un lien spécial, à la fois dans la communauté d'origine, ou ils doivent quitter pour sauver leur vie, comme dans l'Etat à auquel ils demandent la protection. Quels sont les conflits que la figure du réfugié fait visible en ce qui concerne les processus d'inclusion/exclusion propre de la souveraineté de l'État? ; Comment des refugies est constitué comme un objet de gestion par l'État, par les organisations internationales et organisations civiles et sociales?, Comment définir l'écart entre la dimension juridique et l'allocation effective des droits des réfugiés? En termes plus spécifiques et en observant le cas de l'Argentine, Quelles sont les conditions qui permettent d'accorder ou de refuser le statut de réfugié dans ce pays? Et quel type d'hospitalité est en jeu quand il s'agit de l'accueil des réfugiés? Les interactions en jeu entre l'Etat et les réfugiés seront considérés à partir d'une analyse multidisciplinaire théorique nous permettra d'établir la signification politique de la figure du réfugié.

Given the toughening of immigration policies in the world, the effective implementation by States of the Refugee’s rights is being questioned. This thesis analyzes the refugee as a figure whose political sense becomes visible under the legal-political praxis carried out by the States. According to the International Refugee Law, a refugee is defined as a legal subject with rights. However, at the same time, the refugee makes him or herself present in the public space as an object of public policy management. In fact, the State is the one that sets public policies and controls towards the individuals listed as foreigners in its territory. Thus, refugees maintain a special bond with the political community of origin, which they must leave to save their life, and with the State with whom they seek protection. What are the conflicts that the figure of the refugee turns visible in relation to the processes of inclusion / exclusion of the State´s own sovereignty? How is the refugee constituted as an object of management by the State, international organizations and civil and social organizations? How is the gap between the legal dimension and the effective application of refugee’s rights configurated? In more specific terms and observing the Argentinean case, what are the conditions that make it possible to grant or refuse the refugee status in this country? And what type of hospitality exists when receiving these refugees? The interactions at play between the State and the refugees will be considered from a multidisciplinary theoretical analysis to allow us to establish the political meaning of the figure of the refugee.

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.