Vue normale Vue MARC vue ISBD

La philosophie de la connaissance scientifique selon Gaston Bachelard [Ressource électronique] : une urgence pour l'épistomolegie africaine ? / Patimale José Blaunde ; sous la direction de Prado Plinio Walder

Est une reproduction de: La philosophie de la connaissance scientifique selon Gaston Bachelard / Patimale José BlaundeAuteur principal: Patimale, José Blaunde Auteur: Prado Junior, Plinio Walder Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: Saint-Denis : Université de Paris VIII, 2014Numéro national de thèse: 2013PA083812.Note de thèse: Thèse de doctorat, Philosophie, Paris 8, 2013, Reproduction deRésumé:

Cette thèse présente l’analyse de l’épistémologie africaine à partir de la philosophie de la connaissance de Gaston Bachelard. La question est posée dans la perspective de l’utilisation de la philosophie ouverte de Bachelard, afin de proposer une critique constructive de la problématique du développement de la philosophie des sciences en Afrique. Les concepts de Bachelard (connaissance comme description, philosophie du détail, discontinuité continue, rupture, obstacles, etc.) et les idées des philosophes africains (philosophie comme existence humaine, être, force, force vitale, philosophie de la diversité, philosophie comme vérité, comme sagesse, sensation, affectivité…) sont confrontées à l’édification non d’une seule philosophie mais de philosophies plurielles. Nous défendons l’idée d’introduire une philosophie des sciences comme condition fondamentale du développement de la philosophie de la connaissance scientifique en Afrique. Nous défendons aussi l’idée de la continuité discontinue. Dans une première partie, nous nous intéresserons l’évolution académique de Gaston Bachelard dans le domaine de l’épistémologie, et de sa compréhension de la Nature. Nous considérerons la relation de l’Homme et de la Nature comme point départ de tout type de savoir humain. Dans la seconde partie, nous nous demanderons comment la science est-elle comprise par les philosophes. Nous définirons également ce qu’est la connaissance, ainsi que la connaissance scientifique pour Bachelard. Enfin, dans la dernière partie, nous commencerons par analyser la philosophie africaine, ainsi que sa position et la relation entre science et idéologie. Nous défendrons la thèse qu’une philosophie ouverte, considérant toutes les réalités, permettra au continent africain de sortir de sa situation actuelle en suivant la continuité discontinue, et non la discontinuité continue. Nous en appellerons à la nécessité de stimuler l’esprit critique de ce continent…

This thesis presents an analysis of African epistemology based on Gaston Bachelard’s philosophy of knowledge. Bachelard’s open philosophy offers an alternative perspective for proposing a constructive critique of the development of the philosophy of science in Africa. Some of Bachelard’s ideas (knowledge as description, the philosophy of detail, continuous discontinuity, rupture, obstacles, etc.) and African philosophical ideas (culture, philosophy as human existence, being as strength, vitality, the philosophy of diversity, philosophy as truth, as wisdom, sensitivity to affect, etc.) are compared to build philosophies, not just a philosophy.   We defend the idea of introducing of a philosophy of science as a fundamental condition for the development of the philosophy of scientific knowledge in Africa. We also support the concept of discontinuous continuity. The first part of this thesis concerns conceptualization. The academic evolution of Bachelard in the domain of epistemology and contact between Man and Nature are treated as the starting points for all types of human knowledge.  In the second part, I explore how science is understood by philosophies and what they and knowledge are for Bachelard. The last part analyses African philosophy, its task, position and the relation between science and ideology in addition to an examination of the level of research in African universities.  We support the thesis that an open philosophy that considers all realities, exploring discontinuous continuity and non-continuous continuity, can allow the continent to emerge from its current situation.  We recommend the need for critical thinking on the continent.

Bibliographie: Bibliogr. f. 400-407. Index.Sujet - Nom de personne: Bachelard Gaston Sujet - Nom commun: Philosophie -- Afrique -- Thèses et écrits académiques | Théorie de la connaissance -- Thèses et écrits académiques | Force vitale -- Thèses et écrits académiques | Épistémologie -- Thèses et écrits académiques

Ressource en ligne: Thèse en texte intégral Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Philosophie - B Exclu du prêt 025428941
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 400-407. Index

Reproduction de Thèse de doctorat Philosophie Paris 8 2013

Cette thèse présente l’analyse de l’épistémologie africaine à partir de la philosophie de la connaissance de Gaston Bachelard. La question est posée dans la perspective de l’utilisation de la philosophie ouverte de Bachelard, afin de proposer une critique constructive de la problématique du développement de la philosophie des sciences en Afrique. Les concepts de Bachelard (connaissance comme description, philosophie du détail, discontinuité continue, rupture, obstacles, etc.) et les idées des philosophes africains (philosophie comme existence humaine, être, force, force vitale, philosophie de la diversité, philosophie comme vérité, comme sagesse, sensation, affectivité…) sont confrontées à l’édification non d’une seule philosophie mais de philosophies plurielles. Nous défendons l’idée d’introduire une philosophie des sciences comme condition fondamentale du développement de la philosophie de la connaissance scientifique en Afrique. Nous défendons aussi l’idée de la continuité discontinue. Dans une première partie, nous nous intéresserons l’évolution académique de Gaston Bachelard dans le domaine de l’épistémologie, et de sa compréhension de la Nature. Nous considérerons la relation de l’Homme et de la Nature comme point départ de tout type de savoir humain. Dans la seconde partie, nous nous demanderons comment la science est-elle comprise par les philosophes. Nous définirons également ce qu’est la connaissance, ainsi que la connaissance scientifique pour Bachelard. Enfin, dans la dernière partie, nous commencerons par analyser la philosophie africaine, ainsi que sa position et la relation entre science et idéologie. Nous défendrons la thèse qu’une philosophie ouverte, considérant toutes les réalités, permettra au continent africain de sortir de sa situation actuelle en suivant la continuité discontinue, et non la discontinuité continue. Nous en appellerons à la nécessité de stimuler l’esprit critique de ce continent…

This thesis presents an analysis of African epistemology based on Gaston Bachelard’s philosophy of knowledge. Bachelard’s open philosophy offers an alternative perspective for proposing a constructive critique of the development of the philosophy of science in Africa. Some of Bachelard’s ideas (knowledge as description, the philosophy of detail, continuous discontinuity, rupture, obstacles, etc.) and African philosophical ideas (culture, philosophy as human existence, being as strength, vitality, the philosophy of diversity, philosophy as truth, as wisdom, sensitivity to affect, etc.) are compared to build philosophies, not just a philosophy.   We defend the idea of introducing of a philosophy of science as a fundamental condition for the development of the philosophy of scientific knowledge in Africa. We also support the concept of discontinuous continuity. The first part of this thesis concerns conceptualization. The academic evolution of Bachelard in the domain of epistemology and contact between Man and Nature are treated as the starting points for all types of human knowledge.  In the second part, I explore how science is understood by philosophies and what they and knowledge are for Bachelard. The last part analyses African philosophy, its task, position and the relation between science and ideology in addition to an examination of the level of research in African universities.  We support the thesis that an open philosophy that considers all realities, exploring discontinuous continuity and non-continuous continuity, can allow the continent to emerge from its current situation.  We recommend the need for critical thinking on the continent.

Nécessite un logiciel de visualisation PDF

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.