Vue normale Vue MARC vue ISBD

La contrefaçon de médicaments [Texte imprimé] : les premiers pas d'une réaction normative internationale : actes du colloque du 15 juin 2012, Dijon / [2e Journée du droit du marché international pharmaceutique ; organisée par la Faculté de pharmacie de l'Université de Bourgogne et le] CREDIMI ; sous la direction de Clotilde Jourdain-Fortier, Isabelle Moine-Dupuis

Collectivité principale: 02 (2012) Auteur: Jourdain-Fortier, Clotilde (1974-....) ; Moine-Dupuis, Isabelle Langue: français.Pays: France.Editeur: Paris : LexisNexis, impr. 2013Description: 1 vol. (IX-192 p. ) ; 24 cmISBN: 978-2-7110-1897-0. Localiser ce document dans le SUDOC Collection: Travaux du Centre de recherche sur le droit des marchés et des investissements internationaux, volume 40Résumé:

La 4e de couverture indique : "Le phénomène de la contrefaçon de médicaments est devenu particulièrement préoccupant au plan mondial. Alors qu'il touchait essentiellement les pays en développement, il s'est progressivement répandu au sein des pays développés par le biais d'Internet. Face à ce constat, plusieurs nouveaux textes ont été récemment adoptés pour renforcer la lutte, parmi lesquels la Convention du Conseil de l'Europe sur la contrefaçon des produits médicaux et les infractions similaires menaçant la santé publique (dite Médicrime). Ces textes nouveaux soulèvent une problématique juridique des plus intéressantes : celle de la définition de la contrefaçon dans le domaine pharmaceutique. Alors que celle-ci est classiquement entendue comme une atteinte aux droits de propriété intellectuelle (brevets et marques), les textes récents européens et internationaux ainsi que l'OMS l'entendent en réalité au sens de « falsification », terme qui soulève beaucoup de questions quant à sa définition tant en droit civil qu'en droit pénal. Les « faux » médicaments sont-ils tous en effet des contrefaçons ? Et inversement ? Contre quoi souhaite-t-on précisément lutter ? L'ouvrage interroge les définitions des notions de contrefaçon et de falsification, leur éventuelle coïncidence et/ou dissemblance. Il propose une réflexion sur l'efficacité des textes récemment adoptés au regard des objectifs réellement visés (de santé publique) : l'arsenal apparaît certes fourni, mais est-il pour autant suffisamment dissuasif, bien adapté à ce phénomène qui s'amplifie et menace gravement la santé publique ? Le potentiel des textes adoptés aux plans européen et international est ainsi évalué."

Bibliographie: Notes bibliogr..Sujet - Nom commun: Contrefaçon de médicaments -- Actes de congrès | Propriété industrielle -- Actes de congrès | Spécialités pharmaceutiques -- Actes de congrès | Droit à la santé -- Actes de congrès


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre empruntable BU – Saint-Denis
Salle verte
Droit Admin - H 361:34 Con (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Disponible 025619942
Total des réservations: 0

Notes bibliogr.

La 4e de couverture indique : "Le phénomène de la contrefaçon de médicaments est devenu particulièrement préoccupant au plan mondial. Alors qu'il touchait essentiellement les pays en développement, il s'est progressivement répandu au sein des pays développés par le biais d'Internet. Face à ce constat, plusieurs nouveaux textes ont été récemment adoptés pour renforcer la lutte, parmi lesquels la Convention du Conseil de l'Europe sur la contrefaçon des produits médicaux et les infractions similaires menaçant la santé publique (dite Médicrime). Ces textes nouveaux soulèvent une problématique juridique des plus intéressantes : celle de la définition de la contrefaçon dans le domaine pharmaceutique. Alors que celle-ci est classiquement entendue comme une atteinte aux droits de propriété intellectuelle (brevets et marques), les textes récents européens et internationaux ainsi que l'OMS l'entendent en réalité au sens de « falsification », terme qui soulève beaucoup de questions quant à sa définition tant en droit civil qu'en droit pénal. Les « faux » médicaments sont-ils tous en effet des contrefaçons ? Et inversement ? Contre quoi souhaite-t-on précisément lutter ? L'ouvrage interroge les définitions des notions de contrefaçon et de falsification, leur éventuelle coïncidence et/ou dissemblance. Il propose une réflexion sur l'efficacité des textes récemment adoptés au regard des objectifs réellement visés (de santé publique) : l'arsenal apparaît certes fourni, mais est-il pour autant suffisamment dissuasif, bien adapté à ce phénomène qui s'amplifie et menace gravement la santé publique ? Le potentiel des textes adoptés aux plans européen et international est ainsi évalué."

Un présent contrasté : les deux visages de la contrefaçon Des lendemains incertains : l'espérance d'une lutte effective contre la contrefaçon et la falsification Table ronde Propos conclusifs

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.