Vue normale Vue MARC vue ISBD

Otto Neurath [Texte imprimé] : encyclopédisme et ingénierie sociale / Denis Lelarge ; sous la direction d'Antonia Soulez

Auteur principal: Lelarge, Denis (1950-....) Auteur: Soulez, Antonia (1943-....) Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: [S.l.] : [s.n.], 2001Description: 2 vol. (542 f.) ; 30 cmNuméro national de thèse: 2001PA083714.Note de thèse: Thèse de doctorat, Philosophie, Paris 8, 2001, Résumé:

À travers le prisme français des années 1930, l'encyclopédiste Otto Neurath (1882-1945) apparaît comme un homme en recherche de l'universel. Dans la construction des moyens, mise au service de campagnes sanitaires ou municipales, à Vienne ou à la Haye, se déploie une pédagogie par l'image, les isotypes. L'encyclopédie de la science unitaire décidée au Congrès international de philosophie scientifique (Paris, 1935), organisé autour du noyau logique, doit accompagner le devenir des divers domaines de la science qui en appellent, à l'instar de la physique ou de la météorologie, à une entente internationale. L'encyclopédisme moderne s'enracine dans Leibniz et Diderot : le cédérom permet de saisir des occurrences rares et les permanences. Les fluctuations sur les rapports du signe et de la chose tendent à déplacer les conventions sur l'objet, et à annihiler le processus de définition au profit du langage ordinaire. En politique, Neurath est un socialiste du XIXe siècle, mais planificateur et utopiste à la fois. Ce marxisme tire plus que le bénéfice d'un flirt avec l'empirisme social. En guise de doctrine du langage, le vieil aspect de l'accumulation philologique s'ouvre aux processus de la vie quotidienne. « Ad majorem felicitatem »? Le schéma continuiste (celui du « step by step ») semble constamment à l'œuvre. Est-ce une preuve de la croyance à la puissance de l'éducation ? La limite est très certainement l'impossibilité dans le système neurathien d'accorder au certain la valeur V de la logique. Une antinomie ?

The team who came up with "Otto Neurath philosophy between science and politics" (C.U.P) had worked well. Denis Lelarge's research on the diseases (white plague, rachitic, cholera) shows how the social action needs some adapted language. More than a science as physics, the knowledge of society is a knowledge by acquaintance. The Modern Man is in the Making, the world is in the way of unification. But what for a world? For a democracy? Otto Neurath does not leave Marxism on the side, he takes in everyday life marks of the economical disorder and ask for a plan. The common legacy of both Leibniz and and Diderot is alive: plants and animals, coffee and baths as things are objects of philosophy, everyday the encyclopaedia is at work. The frame of philosophy is changing. But how to be sure of the truth of these practices? Is it a utopia?

Bibliographie: Bibliogr. f. 538-541.Sujet - Nom de personne: Neurath Otto -- Thèses et écrits académiques Sujet - Nom commun: Pictogrammes -- Thèses et écrits académiques | Philosophie sociale -- Thèses et écrits académiques | Encyclopédies et dictionnaires -- Thèses et écrits académiques


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Magasin 2
Philosophie - B TH3338/1 (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Exclu du prêt 025456255
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Magasin 2
Philosophie - B TH3338/2 (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Exclu du prêt 025456256
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Magasin 2
Philosophie - B TH3338/1BIS (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Exclu du prêt 025456257
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Magasin 2
Philosophie - B TH3338/2BIS (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Exclu du prêt 025456258
Total des réservations: 0

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 538-541

Thèse de doctorat Philosophie Paris 8 2001

À travers le prisme français des années 1930, l'encyclopédiste Otto Neurath (1882-1945) apparaît comme un homme en recherche de l'universel. Dans la construction des moyens, mise au service de campagnes sanitaires ou municipales, à Vienne ou à la Haye, se déploie une pédagogie par l'image, les isotypes. L'encyclopédie de la science unitaire décidée au Congrès international de philosophie scientifique (Paris, 1935), organisé autour du noyau logique, doit accompagner le devenir des divers domaines de la science qui en appellent, à l'instar de la physique ou de la météorologie, à une entente internationale. L'encyclopédisme moderne s'enracine dans Leibniz et Diderot : le cédérom permet de saisir des occurrences rares et les permanences. Les fluctuations sur les rapports du signe et de la chose tendent à déplacer les conventions sur l'objet, et à annihiler le processus de définition au profit du langage ordinaire. En politique, Neurath est un socialiste du XIXe siècle, mais planificateur et utopiste à la fois. Ce marxisme tire plus que le bénéfice d'un flirt avec l'empirisme social. En guise de doctrine du langage, le vieil aspect de l'accumulation philologique s'ouvre aux processus de la vie quotidienne. « Ad majorem felicitatem »? Le schéma continuiste (celui du « step by step ») semble constamment à l'œuvre. Est-ce une preuve de la croyance à la puissance de l'éducation ? La limite est très certainement l'impossibilité dans le système neurathien d'accorder au certain la valeur V de la logique. Une antinomie ?

The team who came up with "Otto Neurath philosophy between science and politics" (C.U.P) had worked well. Denis Lelarge's research on the diseases (white plague, rachitic, cholera) shows how the social action needs some adapted language. More than a science as physics, the knowledge of society is a knowledge by acquaintance. The Modern Man is in the Making, the world is in the way of unification. But what for a world? For a democracy? Otto Neurath does not leave Marxism on the side, he takes in everyday life marks of the economical disorder and ask for a plan. The common legacy of both Leibniz and and Diderot is alive: plants and animals, coffee and baths as things are objects of philosophy, everyday the encyclopaedia is at work. The frame of philosophy is changing. But how to be sure of the truth of these practices? Is it a utopia?

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.