Vue normale Vue MARC vue ISBD

El cuerpo tecno-cultural y/o tecno-natural [Ressource électronique] : relaciones entre cuerpo, técnica y cultura en el marco de la definicion del hombre y sus conexiones con la técnica, a partir de la Paleoetnologia de André Leroi-Gourhan y la Antropobilogia de Arnold Gehlen / Cruz Elena Espinal Pérez ; sous la direction de Ricardo Forster et jacques Poulain

Est une reproduction de: El cuerpo tecno-cultural y/o tecno-natural / Cruz Elena Espinal PérezAuteur principal: Espinal Pérez, Cruz Elena (1959-....) Auteur: Forster, Ricardo (1957-....) ; Poulain, Jacques (1942-....) Langue: espagnol ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: Saint-Denis : Université de Paris VIII, 2013Note de thèse: Thèse de doctorat, Philosophie, Paris 8, 2009, Note de thèse: Thèse de doctorat, Ciencias sociales, Universidad de Buenos Aires, 2009, Reproduction deRésumé:

La recherche se propose, à travers une étude comparative, de rendre visible la manière dont la Paléoethnologie française et l’Anthropobiologie allemande, en partant de fondements épistémologiques et méthodologiques différents et avec des résultats divergents, coïncident sur plusieurs aspects. En premier lieu, André Leroi-Gourhan (1911-1986) et Arnold Gehlen (1904-1976) sont contemporains, et même s’ils appartiennent à des traditions anthropologiques différentes, ils ont vécu la même période historique, ce qui fait de leurs œuvres des témoignages clés des tensions de ce moment, en particulier entre les découvertes et les théories portant sur l’origine et l’évolution de l’homme. Ceci dit, l’on connaissait les idées de l’évolution à travers les théories de Lamarck (1744-1829) et de Darwin (1809-1882) depuis le XVIIIème siècle, et la Paléoethnologie et l’Anthropobiologie ont hérité des préjugés raciaux de l’ethnocentrisme caractéristique du Moyen Age. Au XIXème siècle, l’inquiétude rationaliste sur la nature de l’homme a pesé sur la Géologie –en complément de la Paléontologie-, l’Anatomie comparée et l’Ethnographie, convergeant toutes vers le développement de la Sociologie. Le milieu du XXème siècle se caractérise par le souci de fonder empiriquement les théories ; dans le cas d’A. Leroi-Gourhan et A. Gehlen, cet intérêt s’exprime tout d’abord à travers de nouveaux résultats des recherches réalisées en Europe et aux États-Unis, dans des domaines où se croisent l’Éthologie, l’Anatomie, la Phonoaudiologie, la Paléontologie, l’Ethnographie, la Pragmatique et la jeune Anthropologie Culturelle.

This work’s aim is to, through comparative study, shed light on the way French Paleoethnology and German Antropobiology share many aspects, in spite of the differences in their epistemological and methodological foundations and the results achieved by them. Firstly, André Leroi-Gourhan (1911-1986) and Arnold Gehlen (1904-1976), although pertaining to different anthropological traditions, were contemporaries and thus lived during the same historical period, which makes their works important testimonies to the tensions of the time between the discoveries and theories about the origin and evolution of man. Ever since the 18th century there was widespread knowledge of the ideas about evolution from the theories of biologist Lamarck (1744-1829) and Darwin (1809-1882), besides the fact that Paleonthology and Anthropology had inherited racial prejudices stemming from the Middle Ages’ characteristic ethnocentricism. Back in the 19th century, the rationalist concerns over the nature of man reached Geology, which enhanced Paleonthology, Compared Anatomy and Ethnography, which in turn gave rise to the development of Sociology. In the middle of the 20th century, when it became customary to strive to support theories empirically, in the case of A. Leroi-Gourhan and A. Gehlen all the interests found their way through the ground-breaking results from the research which was being conducted in both Europe and the United States in fields connected to Ethology, Anatomy, Phonoaudiology, Paleonthology, Ethnography, Pragmatics and the incipient Cultural Anthropology.

Bibliographie: Bibliogr. f. 250-252.Sujet - Nom de personne: Leroi-Gourhan André | Gehlen Arnold Sujet - Nom commun: Corps (philosophie) -- Thèses et écrits académiques | Philosophie de la technique -- Thèses et écrits académiques | Relations homme-animal -- Thèses et écrits académiques

Ressource en ligne: Thèse en texte intégral Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Philosophie - B Exclu du prêt 025428861
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 250-252

Thèse de doctorat Philosophie Paris 8 2009

Reproduction de Thèse de doctorat Ciencias sociales Universidad de Buenos Aires 2009

La recherche se propose, à travers une étude comparative, de rendre visible la manière dont la Paléoethnologie française et l’Anthropobiologie allemande, en partant de fondements épistémologiques et méthodologiques différents et avec des résultats divergents, coïncident sur plusieurs aspects. En premier lieu, André Leroi-Gourhan (1911-1986) et Arnold Gehlen (1904-1976) sont contemporains, et même s’ils appartiennent à des traditions anthropologiques différentes, ils ont vécu la même période historique, ce qui fait de leurs œuvres des témoignages clés des tensions de ce moment, en particulier entre les découvertes et les théories portant sur l’origine et l’évolution de l’homme. Ceci dit, l’on connaissait les idées de l’évolution à travers les théories de Lamarck (1744-1829) et de Darwin (1809-1882) depuis le XVIIIème siècle, et la Paléoethnologie et l’Anthropobiologie ont hérité des préjugés raciaux de l’ethnocentrisme caractéristique du Moyen Age. Au XIXème siècle, l’inquiétude rationaliste sur la nature de l’homme a pesé sur la Géologie –en complément de la Paléontologie-, l’Anatomie comparée et l’Ethnographie, convergeant toutes vers le développement de la Sociologie. Le milieu du XXème siècle se caractérise par le souci de fonder empiriquement les théories ; dans le cas d’A. Leroi-Gourhan et A. Gehlen, cet intérêt s’exprime tout d’abord à travers de nouveaux résultats des recherches réalisées en Europe et aux États-Unis, dans des domaines où se croisent l’Éthologie, l’Anatomie, la Phonoaudiologie, la Paléontologie, l’Ethnographie, la Pragmatique et la jeune Anthropologie Culturelle.

This work’s aim is to, through comparative study, shed light on the way French Paleoethnology and German Antropobiology share many aspects, in spite of the differences in their epistemological and methodological foundations and the results achieved by them. Firstly, André Leroi-Gourhan (1911-1986) and Arnold Gehlen (1904-1976), although pertaining to different anthropological traditions, were contemporaries and thus lived during the same historical period, which makes their works important testimonies to the tensions of the time between the discoveries and theories about the origin and evolution of man. Ever since the 18th century there was widespread knowledge of the ideas about evolution from the theories of biologist Lamarck (1744-1829) and Darwin (1809-1882), besides the fact that Paleonthology and Anthropology had inherited racial prejudices stemming from the Middle Ages’ characteristic ethnocentricism. Back in the 19th century, the rationalist concerns over the nature of man reached Geology, which enhanced Paleonthology, Compared Anatomy and Ethnography, which in turn gave rise to the development of Sociology. In the middle of the 20th century, when it became customary to strive to support theories empirically, in the case of A. Leroi-Gourhan and A. Gehlen all the interests found their way through the ground-breaking results from the research which was being conducted in both Europe and the United States in fields connected to Ethology, Anatomy, Phonoaudiology, Paleonthology, Ethnography, Pragmatics and the incipient Cultural Anthropology.

Nécessite un logiciel de visualisation PDF

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.