Vue normale Vue MARC vue ISBD

La Commune de 1871 [Ressource électronique] / Jacques Rougerie

Autre édition sur un support différent: La Commune de 1871Auteur principal: Rougerie, Jacques, historien (1932-2022) Langue: français.Pays: France.Edition: 4e édEditeur: Paris : P.U.F, 2010Collection: Que sais-je ?, 2259-0935Résumé:

La Commune, objet « chaud », a longtemps divisé les historiens. Elle a eu sa légende noire, sitôt après l’événement, celle de la révolte sauvage des « barbares et bandits ». Elle a eu aussi sa légende rouge : toutes les révolutions et les insurrections socialistes du XXe siècle se sont dites fille de l’insurrection parisienne de 1871. Cette légende a pu se révéler redoutablement déformante mais, à présent, une histoire apaisée de la Commune de Paris est devenue possible. Replacée dans l’ensemble plus large d’une France provinciale, l’événement — ces soixante-treize journées de la révolution parisienne achevées dans une répression sanglante — n’en devient pas pour autant un objet froid

Sujet - Nom géographique: Paris (France) -- 1871 (Commune)

Ressource en ligne: Accès au texte intégral


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Usuels Généralités - U Disponible
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran d'accueil

L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition

La Commune, objet « chaud », a longtemps divisé les historiens. Elle a eu sa légende noire, sitôt après l’événement, celle de la révolte sauvage des « barbares et bandits ». Elle a eu aussi sa légende rouge : toutes les révolutions et les insurrections socialistes du XXe siècle se sont dites fille de l’insurrection parisienne de 1871. Cette légende a pu se révéler redoutablement déformante mais, à présent, une histoire apaisée de la Commune de Paris est devenue possible. Replacée dans l’ensemble plus large d’une France provinciale, l’événement — ces soixante-treize journées de la révolution parisienne achevées dans une répression sanglante — n’en devient pas pour autant un objet froid

HTML et SWF

Navigateurs web avec extension Adobe Flash Player

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.