Vue normale Vue MARC vue ISBD

La politique de défense des Emirats Arabes Unis au sein des enjeux géopolitiques du Golfe arabo-persique [Ressource électronique] / Nadim Hasbani ; sous la direction de Laurent Carroué

Est une reproduction de: La politique de défense des Emirats Arabes Unis au sein des enjeux géopolitiques du Golfe arabo-persique / Nadim HasbaniAuteur principal: Hasbani, Nadim (1978-....) Auteur: Carroué, Laurent (1958-....) ; Giblin, Béatrice ; Lavergne, Marc ; Boulanger, Philippe (1970-....) Langue: français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France.Editeur: Saint-Denis : Université de Paris VIII, 2012Numéro national de thèse: 2011PA083341.Note de thèse: Thèse de doctorat, Géographie mention géopolitique, Paris 8, 2011, Reproduction deRésumé:

La position géographique des Emirats Arabes Unis (EAU) au cœur de la zone du Golfe et en bordure du détroit d’Ormuz place le pays dans une posture très délicate au sein d’une zone où une guerre d’envergue internationale peut exploser à tout moment. Les Emirats se voient coincés géographiquement au centre d’un théâtre d’enjeux géopolitiques pétroliers et religieux planétaires entre des puissances militaires de très grande taille. Cette situation les oblige à adapter leurs relations politiques et militaires à ce contexte dangereux et imprévisible. Les Emirats ont fini, contre leur grès, par avoir un rôle géopolitique de loin plus grand que la taille du pays et sa capacité d’absorption. L’étude analyse ainsi le catalogue de menaces perçues par les émirats. Au niveau interne il s’agit d’une géographie désertique et d’un territoire à la profondeur stratégique limitée, d’une population autochtone réduite et rendue minoritaire dans son propre pays, qui est habité par une population expatriée proportionnellement très nombreuse dont certains pays d’origine sont ‘à problèmes’ tel que le Pakistan mais surtout l’Iran. Le pays reste aussi un assemblage interne fragile de principautés tribales mais est aussi le seul exemple vraiment réussi de fédération dans le monde arabe. Au niveau externe, l’Iran est perçue, à des niveaux différents étudiés, comme un grand voisin menaçant et qui requiert des Emirats une relation militaire très poussée et unique en son genre avec des « puissances protectrices » la France et les Etats-Unis. La dynamique de défense des Emirats Arabes Unis, couplée à la dynamique de projection de puissance des Etats-Unis dans le Golfe Arabo-persique, va mettre à jour dans cette thèse un système régional de maillons de défense américain dans lequel les Emirats jouent un rôle très discret mais primordial. Malgré tout, la politique de défense des Emirats Arabes Unis et les ressources pétrolières et financières du pays ne lui ont pas permis d’acquérir une capacité d’autodéfense réelle, en mesure de prendre la défense de l’Etat. Ce pays, et malgré sa politique d’armement impressionnante et dépensière à grès, reste incapable de maitriser son avenir géostratégique et ses relations avec les pays voisins. Si sa politique de défense à permis d’obtenir une force de dissuasion unique dans la région mais somme toute fragile, elle a aussi ouvert largement la porte à une implication américaine régionale démesurée, notamment à cause de la faiblesse des armées locales.

The Geographic position of the United Arab Emirates (UAE) at the heart of the Gulf region and the Straight of Ormuz forces the country into a very delicate position where a major war with international implications can take place at any moment. The country is geographically stuck at the heart on an operations theatre between major military powers fighting for oil interests and where major religious beliefs clash. This situation forces the UAE to adapt its political and military relations to this dangerously evolving background. The UAE need-up, unwillingly, by having an important geopolitical role by far greater than the country’s size or absorption capacity. The study analyses the variety of threats perceived as such by the Emirates, be it internal threats such as the desert nature of the country, its limited strategic depth or its small population reduced to a minority in its own country. A population that is as well formed mainly by expatriates, many of whom come from ‘problematic’ countries such as Pakistan and Iran. The UAE remain a fragile assembly of tribes. Nevertheless, it is the only successful Arab federation example. At the external level, Iran is perceived, at different levels, as a large and threatening neighbor, requiring the UAE to forge unique and in-depth military relations with countries such as France and the United States. The dynamics behind the UAE defence policy inception, coupled to the United States’ impressive military power projection in the Gulf region, shows a ring of defence systems established par the Americans in the region and in which the UAE plays an important albeit discreet role. With its huge oil and financial resources, the UAE’s defence policy does not seem yet capable of fully and realistically defending the country. With impressive military procurement achievements, the UAE cannot yet control its geostrategic future or the path taken in its relations with its neighboring countries. Its defence policy did allow it to obtain a unique aerial deterrence force in the region but the latter remains nonetheless weak. It opened the doors as well to more U.S. presence in the Gulf region because of such persistence weakness.

Bibliographie: Bibliogr. f. 281-304.Sujet - Nom commun: Défense -- Émirats arabes unis -- Thèses et écrits académiques | Géopolitique -- Émirats arabes unis -- Thèses et écrits académiques | Géopolitique -- Persique, Golfe -- Thèses et écrits académiques | Relations extérieures -- Émirats arabes unis -- Relations extérieures -- Thèses et écrits académiques | Iran -- Relations extérieures -- Émirats arabes unis

Ressource en ligne: Thèse en texte intégral Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre électronique BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Sciences politiques - F Disponible 025428774
Total des réservations: 0

Titre provenant de l'écran-titre

Publication autorisée par le jury

Ecole(s) Doctorale(s) : Ecole doctorale de sciences sociales (ED 401)

Partenaire(s) de recherche : U.F.R. Institut français de géopolitique (Autre)

Autre(s) contribution(s) : Béatrice Giblin, Laurent Carroué, Philippe Boulanger (Membres du jury), Marc Lavergne (Rapporteur).

Bibliogr. f. 281-304

Reproduction de Thèse de doctorat Géographie mention géopolitique Paris 8 2011

La position géographique des Emirats Arabes Unis (EAU) au cœur de la zone du Golfe et en bordure du détroit d’Ormuz place le pays dans une posture très délicate au sein d’une zone où une guerre d’envergue internationale peut exploser à tout moment. Les Emirats se voient coincés géographiquement au centre d’un théâtre d’enjeux géopolitiques pétroliers et religieux planétaires entre des puissances militaires de très grande taille. Cette situation les oblige à adapter leurs relations politiques et militaires à ce contexte dangereux et imprévisible. Les Emirats ont fini, contre leur grès, par avoir un rôle géopolitique de loin plus grand que la taille du pays et sa capacité d’absorption. L’étude analyse ainsi le catalogue de menaces perçues par les émirats. Au niveau interne il s’agit d’une géographie désertique et d’un territoire à la profondeur stratégique limitée, d’une population autochtone réduite et rendue minoritaire dans son propre pays, qui est habité par une population expatriée proportionnellement très nombreuse dont certains pays d’origine sont ‘à problèmes’ tel que le Pakistan mais surtout l’Iran. Le pays reste aussi un assemblage interne fragile de principautés tribales mais est aussi le seul exemple vraiment réussi de fédération dans le monde arabe. Au niveau externe, l’Iran est perçue, à des niveaux différents étudiés, comme un grand voisin menaçant et qui requiert des Emirats une relation militaire très poussée et unique en son genre avec des « puissances protectrices » la France et les Etats-Unis. La dynamique de défense des Emirats Arabes Unis, couplée à la dynamique de projection de puissance des Etats-Unis dans le Golfe Arabo-persique, va mettre à jour dans cette thèse un système régional de maillons de défense américain dans lequel les Emirats jouent un rôle très discret mais primordial. Malgré tout, la politique de défense des Emirats Arabes Unis et les ressources pétrolières et financières du pays ne lui ont pas permis d’acquérir une capacité d’autodéfense réelle, en mesure de prendre la défense de l’Etat. Ce pays, et malgré sa politique d’armement impressionnante et dépensière à grès, reste incapable de maitriser son avenir géostratégique et ses relations avec les pays voisins. Si sa politique de défense à permis d’obtenir une force de dissuasion unique dans la région mais somme toute fragile, elle a aussi ouvert largement la porte à une implication américaine régionale démesurée, notamment à cause de la faiblesse des armées locales.

The Geographic position of the United Arab Emirates (UAE) at the heart of the Gulf region and the Straight of Ormuz forces the country into a very delicate position where a major war with international implications can take place at any moment. The country is geographically stuck at the heart on an operations theatre between major military powers fighting for oil interests and where major religious beliefs clash. This situation forces the UAE to adapt its political and military relations to this dangerously evolving background. The UAE need-up, unwillingly, by having an important geopolitical role by far greater than the country’s size or absorption capacity. The study analyses the variety of threats perceived as such by the Emirates, be it internal threats such as the desert nature of the country, its limited strategic depth or its small population reduced to a minority in its own country. A population that is as well formed mainly by expatriates, many of whom come from ‘problematic’ countries such as Pakistan and Iran. The UAE remain a fragile assembly of tribes. Nevertheless, it is the only successful Arab federation example. At the external level, Iran is perceived, at different levels, as a large and threatening neighbor, requiring the UAE to forge unique and in-depth military relations with countries such as France and the United States. The dynamics behind the UAE defence policy inception, coupled to the United States’ impressive military power projection in the Gulf region, shows a ring of defence systems established par the Americans in the region and in which the UAE plays an important albeit discreet role. With its huge oil and financial resources, the UAE’s defence policy does not seem yet capable of fully and realistically defending the country. With impressive military procurement achievements, the UAE cannot yet control its geostrategic future or the path taken in its relations with its neighboring countries. Its defence policy did allow it to obtain a unique aerial deterrence force in the region but the latter remains nonetheless weak. It opened the doors as well to more U.S. presence in the Gulf region because of such persistence weakness.

Nécessite un logiciel de visualisation PDF

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.