Vue normale Vue MARC vue ISBD

Histoire et philosophie des sciences biologiques et médicales chez Georges Canguilhem [Ressource électronique] = [Tārīh al-ʿulūm al-biyū̄lūǧiyyaẗ waṭ-ṭabiyyaẗ wa falsafathā ʿind ǧūrǧ kānḡīlham] / Rachid Dehdouh ; sous la direction du P. Patrice Vermeren,... et du P. Zouaoui Baghoura,...

Est une reproduction de: Histoire et philosophie des sciences biologiques et médicales chez Georges Canguilhem / Rachid DehdouhAuteur principal: Dehdouh, Rachid (1964-....) Auteur: Vermeren, Patrice (1949-....) ; Baghoura, Zouaoui Langue: arabe ; français ; du résumé, fre ; du résumé, eng.Pays: France, Algérie.Editeur: Saint-Denis : Université de Paris 8, 2008Numéro national de thèse: 2007PA082759.Note de thèse: Thèse de doctorat, Philosophie, Paris 8, 2007, Reproduction deNote de thèse: Thèse de doctorat, Philosophie, Constantine, Université Mentouri, 2007, Reproduction deRésumé:

Georges Canguilhem (1904-1995), en s’inspirant de la philosophie de Nietzsche et de la phénoménologie de M. Merleau-Ponty, développait une anthropologie biologique, qualifiant le vivant en général et le vivant humain, en dernier ressort comme : une rationalité, une puissance vitale, une rectitude et une sagesse. Cette anthropologie de la vie ou de la « corporéité », est caractérisée selon Canguilhem par deux aspects essentiels et complémentaires : le premier, c’est sa démarcation, voir son rejet de toute normalité voulant assujettir le vivant à des normes conventionnelles sous forme de disciplines chargées de régulariser ses diverses activités : physiologie, psychologie et sociologie. Le deuxième aspect, résidait dans la restitution au corps vivant, l’humain en particulier, son essence bafouée par une tendance scientifique technique. Cette essence manifeste une normativité créatrice, et qui échappe a toute norme ou valeur préétablie ou extrinsèque. Or, le vivant en tant que variations, multiplicité, individualité et création accrues, ne donne pas l’occasion pour une étude scientifique normalisâtes, sauf dans ses dimensions mécaniques et physico-chimiques. En revanche seule une approche phénoménologique -selon Canguilhem- peut se rendre compte de cette corporéité, qui est en elle-même une création, une raison et une sagesse.

Georges Canguilhem (1904-1995) inspiring of Nietzsche’s philosophy and Merleau-ponty’s phenomenology developed a biologic anthropology distinguishing the being in general and the human being at last as a: rationality, a vital power and a wisdom. This anthropology of life and “corporeity” is characterized according canguilhem by two essentials and complementary aspects: the first is: its reject with all normality wanting to imposed the being at conventional norms under the form of disciplines charged to regulate its diverse activities: physiology, psychology, and sociology. The second aspect resided in the restitution in the body living, the human being in particular. His essence battered by a technique and scientific tenancy. This “corporeity” manifested a creative normativity that escape from all norms or pre-established value. The being with its variations, multiciplity, individuality and creations doesn’t give the opportunity for a normalisates studies, except in its mechanicals and physical-chemical dimensions. In reach of this corporeity which is it a creation, a reason and wisdom.

Bibliographie: Bibliogr. p. 437-449 et p.39 (Présentation en français). Notes bibliogr. Index. Lexique.Sujet - Nom de personne: Canguilhem Georges -- Thèses et écrits académiques Sujet - Nom commun: Médecine -- Philosophie -- Thèses et écrits académiques | Épistémologie -- Histoire -- Thèses et écrits académiques | Vitalisme -- Thèses et écrits académiques | Mécanisme (philosophie) -- Thèses et écrits académiques

Ressource en ligne: Thèse en texte intégral Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur


Tags de cette bibliothèque : Pas de tags pour ce titre. Connectez-vous pour ajouter des tags.
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Thèse exclue du prêt BU – Saint-Denis
Consultable en ligne
Philosophie - B Version électronique (Parcourir l'étagère (Ouvrir ci-dessous)) Exclu du prêt 025428506
Total des réservations: 0

Thèse soutenue en co-tutelle

La thèse électronique comporte de légères différences de mise en page par rapport à l'originale imprimée

Texte en arabe. Présentation en français

Titre provenant de l'écran-titre

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. p. 437-449 et p.39 (Présentation en français). Notes bibliogr. Index. Lexique

Reproduction de Thèse de doctorat Philosophie Paris 8 2007

Reproduction de Thèse de doctorat Philosophie Constantine, Université Mentouri 2007

Georges Canguilhem (1904-1995), en s’inspirant de la philosophie de Nietzsche et de la phénoménologie de M. Merleau-Ponty, développait une anthropologie biologique, qualifiant le vivant en général et le vivant humain, en dernier ressort comme : une rationalité, une puissance vitale, une rectitude et une sagesse. Cette anthropologie de la vie ou de la « corporéité », est caractérisée selon Canguilhem par deux aspects essentiels et complémentaires : le premier, c’est sa démarcation, voir son rejet de toute normalité voulant assujettir le vivant à des normes conventionnelles sous forme de disciplines chargées de régulariser ses diverses activités : physiologie, psychologie et sociologie. Le deuxième aspect, résidait dans la restitution au corps vivant, l’humain en particulier, son essence bafouée par une tendance scientifique technique. Cette essence manifeste une normativité créatrice, et qui échappe a toute norme ou valeur préétablie ou extrinsèque. Or, le vivant en tant que variations, multiplicité, individualité et création accrues, ne donne pas l’occasion pour une étude scientifique normalisâtes, sauf dans ses dimensions mécaniques et physico-chimiques. En revanche seule une approche phénoménologique -selon Canguilhem- peut se rendre compte de cette corporéité, qui est en elle-même une création, une raison et une sagesse.

Georges Canguilhem (1904-1995) inspiring of Nietzsche’s philosophy and Merleau-ponty’s phenomenology developed a biologic anthropology distinguishing the being in general and the human being at last as a: rationality, a vital power and a wisdom. This anthropology of life and “corporeity” is characterized according canguilhem by two essentials and complementary aspects: the first is: its reject with all normality wanting to imposed the being at conventional norms under the form of disciplines charged to regulate its diverse activities: physiology, psychology, and sociology. The second aspect resided in the restitution in the body living, the human being in particular. His essence battered by a technique and scientific tenancy. This “corporeity” manifested a creative normativity that escape from all norms or pre-established value. The being with its variations, multiciplity, individuality and creations doesn’t give the opportunity for a normalisates studies, except in its mechanicals and physical-chemical dimensions. In reach of this corporeity which is it a creation, a reason and wisdom.

Nécessite un logiciel de visualisation PDF

Il n'y a pas de commentaire pour ce titre.

pour proposer un commentaire.